Même une voiture de sport ne peut pas rivaliser en matière d'accélération

2 MIN DE LECTURE
Atteint 170 km/h en quelques secondes et une vitesse maximale dans les virages serrés. Pourquoi une course de drone est-elle aussi passionnante qu’une compétition de sport mécanique, c’est ce que révèle le meilleur pilote de la Drone Racing League : Andreas Hahn, connu sous le nom de McStralle, en entretien avec BMW.

Andy, tu es pilote de drone et fais voler tes appareils à travers le monde pour participer aux courses, pourquoi des drones ?

J’ai toujours aimé ce qui vole, et je prends plaisir à bricoler, visser, assembler, ce qui est primordial dans une course de drone. On est en fait pilote et mécanicien à la fois.

Je suis tombé sur des vidéos de course de drone sur YouTube et Facebook, et j’ai immédiatement attrapé le virus. Je suis tout de suite tombé sous le charme du dynamisme et de la performance de la course de drone.
McStralle - Andreas Hahn

Un drone de course va à quelle vitesse, en comparaison avec une voiture de sport ?

Un drone de courses a une vitesse qui se situe entre 120 et 170 km/h. Quelle que soit sa vitesse maximale, il ne peut en aucun cas gagner contre une voiture de sport. Par contre, en matière l'accélération, il passe de 0 à 170 km/h en moins de 2 secondes. C’est presque comme un lancement de catapulte. De même, en terme d’agilité, un drone de course est imbattable. Les drones légers peuvent emprunter un virage avec un rayon de 2 mètres à une vitesse de 100 km/h. C’est impossible pour une voiture de course.

Quand on te voit voler, avec lunettes sur le nez et la télécommande, ça semble assez futuriste. Comment se passe le vol d’un drone de compétition ?

Le drone est équipé d'une caméra qui retransmet en direct sur un moniteur ou des lunettes vidéo. Donc, c’est comme si on était assis dessus. C’est très important d’avoir le drone de course toujours complètement chargé et des hélices de rechange, car si l’on percute quelque chose, celles-ci sont rapidement endommagées.

A quelle compétition aimerais-tu particulièrement participer avec ton drone de course ?

Si je pouvais choisir une destination, ce serait l’Europapark à Rust. Là-bas, les montagnes russes constitueront certainement un excellent parcours.

Dans les sports mécaniques comme dans une course de drone, il faut avoir les nerfs solides et savoir rester concentré même sous une forte pression. Une petite erreur peut signer la fin.
McStralle - Andreas Hahn

Le pilote de drone Andy Hahn

Andreas Hahn a commencé à faire voler des drones durant l’été 2015. En 2017, il remportait déjà le premier championnat allemand de drones à Düsseldorf, et aux États-Unis, il est l'un des meilleurs pilotes de la Drone Racing League. Entre-temps, cet habitant de Francfort de 22 ans a commencé à évoluer dans la ligue professionnelle DRL (Drone Racing League).

THE ONE

La BMW Série 1.

En savoir plus