Découvrez les modèles, produits et services BMW:

BMW dans votre pays

Sélectionner un autre pays

Concevoir le bonheur

5 MIN DE LECTURE

Entretien avec l'icône du design Stefan Sagmeister :

Qu'est-ce que le bonheur, où peut-on le trouver et que peut faire l'homme pour son propre bonheur ? Stefan Sagmeister, designer de renommée internationale, a exploré ces questions lors de l'exposition « The Happy Show ». Obtenez des informations exclusives sur son monde créatif. La série « Bold Voices - Portraits of the Creative Pioneers » représente des artistes exceptionnels qui créent des moments uniques avec leurs œuvres.

Chercheur de bonheur et graphiste Stefan Sagmeister

En tant que designer influent, Stefan Sagmeister traite également de manière approfondie de sujets philosophiques, dont la question suivante : qu'est-ce que le bonheur ?

Dans sa quête personnelle du bonheur, Sagmeister a mené plusieurs auto-expériences, dont des exercices de méditation et des tests de produits pharmaceutiques antidépresseurs. Il a documenté les résultats de ses recherches sur le bonheur dans une exposition de renommée internationale « The Happy Show » ainsi que dans son film « The Happy Film ». Il a découvert que le bonheur et l'art étaient étroitement liés. 

Entretien avec Stefan Sagmeister

Un produit conçu peut-il rendre quelqu'un plus heureux ?

À l'heure actuelle, plus de 50 % de la population mondiale vit dans des villes. Tout ce qui entoure cette partie de la population a été conçu, de la lentille de contact à la ville en elle-même, en passant par les vêtements, les chaises, les pièces, les maisons, les rues et les parcs. Cet environnement conçu joue exactement le même rôle pour un citadin que la nature pour un indigène vivant dans une forêt tropicale. Les produits peuvent être bien ou mal conçus. En tout cas, ils affectent la perception.

Il existe bien sûr une variété de produits qui facilitent notre vie. Mais nous avons tendance à en être vraiment conscients quand ils ne fonctionnent pas. Vous pouvez prendre place dans un avion et ignorer complètement le fait qu'il s'agisse d'une construction incroyable. Vous ne le remarquerez vraiment qu'en cas de crash. 

L'exposition « The Happy Show » permet aux visiteurs de déambuler dans l'esprit de Stefan Sagmeister.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui recherchent davantage de bonheur dans leur vie quotidienne ?

  1. Lorsque vous ouvrez votre boîte mail le matin, sélectionnez un e-mail auquel vous répondrez par des remerciements ou louanges particuliers.
  2. Faites du sport.
  3. Revoyez vos attentes à la baisse et surprenez et profitez de la journée quand, contrairement aux attentes, quelque chose se passe bien.
« Don’t expect people to change » – Image de Sagmeister tirée de l'exposition « The Happy Show ».

Vous avez dit un jour qu'un congé sabbatique ravivait énormément la créativité. Mais tout le monde ne peut pas s'accorder une pause d'un an. Pouvez-vous recommander d'autres méthodes pour stimuler la créativité et raviver la passion pour le design ?

Je pense que ce n'est pas tellement la durée de la pause qui compte. Le dévouement et la volonté de consacrer un morceau de vie à une activité qui vous intéresse vraiment sont importants. Chaque designer dont j'apprécie le travail suit ce principe d'une manière ou d'une autre, tard dans l'après-midi, une fois par semaine ou quelques jours par mois. J'ai déjà observé presque toutes les variantes possibles dans les petites et les grandes entreprises. 

Le mini-film « Now is BETTER » rappelle que le monde n'a jamais été aussi sûr qu'aujourd’hui.

L'art peut-il nous aider à mieux nous connaître ?

En tant que créateur, je vois le travail de notre studio comme des œuvres de conception. Je me moque beaucoup des définitions. Mais parce que le monde extérieur s'en soucie, il est logique de s'y conformer. Donald Judd a dit un jour : « Le design doit fonctionner, l'art non. » L'art peut simplement « être », il ne nécessite aucune fonction.

Et oui, je pense que beaucoup d'artistes créent des mondes qui définissent qui ils sont. Le bon art nous donne un aperçu de ce monde, la possibilité de le voir sous un angle différent. Même le design peut le faire, tant pour son créateur que pour le spectateur. Dans tous les cas, cela a eu un grand impact sur le développement de ma personnalité. En travaillant sur le film, j'ai découvert des choses importantes sur moi-même, comme par exemple, que je ne suis pas particulièrement reconnaissant. J'ai essayé d'intégrer le sentiment de gratitude dans ma vie et je pense que je me suis un peu amélioré. Mais j'ai besoin de rappels constants. Parfois, un geste amical suscite une profonde gratitude en moi, une autre fois, je reprends ma situation générale heureuse pour acquise.

J'ai découvert que je ne suis pas une personne très reconnaissante. J'ai essayé d'intégrer le sentiment de gratitude dans ma vie et je pense que je me suis un peu amélioré.
Stefan Sagmeister

Quel aspect de votre travail vous rend le plus heureux ?

J'ai fait ma propre liste :

  1. Réfléchir librement aux idées et au contenu, avec une échéance très éloignée.
  2. Voyager dans de beaux endroits.
  3. Utiliser différents outils et techniques.
  4. Travailler sur des projets qui sont importants pour moi.
  5. Obtenir des choses bien faites des imprimeurs, des programmeurs ou des artisans.
  6. Obtenir des commentaires de personnes qui voient notre travail.
  7. Concevoir un projet qui semble parfois complètement nouveau et parfois familier pour moi.
  8. Travailler sur un projet sans interruption.    
Designer Stefan Sagmeister

Pensez-vous que le bonheur est important pour être créatif ? Ou la « vie triste » de certains artistes nous montre-t-elle que le malheur peut aussi encourager la créativité ?

Je suis beaucoup plus créatif quand je me sens bien. Je suis alors également plus utile aux autres. Quand je vais mal, je ne crée rien. Parfois, en y repensant, je peux créer une œuvre qui traite d'un moment où je ne me sentais pas bien. Mais pendant cette période de moins bien, ma productivité et ma créativité sont au plus bas.    

Stefan Sagmeister

Comment naissent vos idées ? Êtes-vous vraiment heureux au travail ? Et si oui, pouvez-vous décrire le sentiment ?

Les idées viennent de partout, mais, je l'espère, pas des autres graphistes. Tout peut m'inspirer : un long trajet en train, une peinture de la Renaissance, un morceau de musique, une chambre d'hôtel nouvellement occupée. Il est intéressant de traduire cela dans le monde du design. Et oui, je peux me sentir vraiment heureux en travaillant.

Surtout si je peux me perdre dans une tâche. Lorsque je suis plongé dans mon travail et que je donne le meilleur de moi-même, mes autres pensées sont reléguées à l'arrière-plan et je perds la notion du temps. La psychologue hongroise Mihaly Csikszentmihalyi appelle cet état « flow ». Beaucoup de personnes ressentent ce sentiment avec les jeux informatiques. Les différents niveaux de difficulté font que le joueur fournit des efforts important et atteint la limite de ses capacités.

Pour la couverture de l'album des Rolling Stones « Bridges to Babylon », Stefan Sagmeister s'est inspiré d'une sculpture de l'empire assyrien.

Quel a été le moment le plus heureux de votre vie professionnelle jusqu'à présent ?

Voici un petit extrait de mon journal sur un moment heureux durant mon travail. Lorsque j'ai rencontré Mick Jagger pour la première fois (lors de la conception de la pochette de Bridges to Babylon), je lui ai demandé quelles étaient ses pochettes préférées des Stones. Il a répondu sans hésiter : Exile on Main Street, Sticky Fingers et Some Girls. J'ai répondu : « Il sera simple pour nous de collaborer. J'aurais répondu la même chose, mais dans un ordre différent : Sticky Fingers, Some Girls et Exile on Main Street. » Charlie Watts s'est tourné vers Jagger et demanda à voix basse : « C'est laquelle déjà la pochette de Sticky Fingers ? » Et Mick répondit : « Oh, tu sais, Charlie, c'est celle avec la fermeture éclair, celle qu'Andy Warhol a faite. » C'étaient de bons moments. 

Qui est Stefan Sagmeister ?

Graphiste Stefan Sagmeister

Stefan Sagmeister, deux fois lauréat d'un Grammy, a étudié à Vienne et à New York. Né en Autriche, il a conçu des pochettes d'albums primées pour les Rolling Stones, David Byrne et Lou Reed. Mais Sagmeister est bien plus qu'un concepteur de pochettes d'albums. Qu'il s'agisse de l'installation de films, de meubles, d'affiches ou de livres, Sagmeister est un artiste polyvalent et actif à l'échelle mondiale. Dans sa carrière, il a déjà travaillé avec BMW lorsqu'il a conçu le livre d'artiste CULTURE du groupe BMW. Depuis 2012, il dirige son agence new-yorkaise avec la créatrice Jessica Walsh sous le nom de Sagmeister & Walsh.

Bold Voices – Portraits of the creative pioneers

Se réinventer, c'est apprendre des autres. C'est pourquoi BMW collabore depuis plusieurs années avec des artistes visionnaires tels que Stefan Sagmeister et crée de nouvelles idées et perspectives. Cette collaboration se traduit par des projets uniques et innovants, qui montrent que créativité, technologie et design vont de pair.

Cookies

Nous utilisons des cookies pour optimiser votre visite sur ce site et l’améliorer en continu selon vos besoins. Veuillez cliquer sur « Cookies » pour obtenir des informations détaillées concernant leur utilisation sur ce site. Si vous cliquez sur « J’accepte », les cookies seront activés. Si vous ne souhaitez pas les activer, vous pouvez refuser en cliquant ici . Vous pouvez modifier les paramètres à tout moment dans l’onglet «Cookies».