Découvrez les modèles, produits et services BMW:

BMW dans votre pays

Sélectionner un autre pays

La piste de ski la plus mystérieuse au monde - No Man's Land

4 MIN DE LECTURE
Ils osent ce que personne n’a osé jusqu’à présent: une expédition freeride dans l’Antarctique. Deux aventuriers, deux paires de ski, 240 kg d’équipement et plus de vingt millions de kilomètres carrés de glace et de neige. La préparation des deux athlètes BMW Matthias Mayr et Matthias Haunholder pour leur aventure la plus extrême entreprise jusqu'à présent.

Se déplacer en freeride au bout du monde

«Si quelque chose vous arrive en Antarctique, vous ne pouvez pas compter sur une équipe de secours. Vous devez faire confiance à cent pour cent à vos capacités et à votre équipe», explique Mattias Haunholder peu avant de quitter sa zone de confort en Europe centrale avec son compagnon d’expédition de longue date, Matthias Mayr. Ils vont non seulement s’engager en terre inconnue, mais aussi skier, pour la première fois, sur les plus hautes montagnes de l’Antarctique.

Ils sont tous deux des skieurs d'expédition chevronnés et des explorateurs insatiables des régions montagneuses les plus reculés au monde. Vous savez ce que signifie No Man's Land: «Une expédition dans l'endroit le plu froid au monde. En plein milieu de la plus grande tâche blanche de la planète. Près de 200 km de ski de randonnée en direction des montagnes. Et puis, une ascension jusqu'aux plus hauts sommets du continent.»

S'il n'y a pas de vent, nous parcourrons toute la distance à ski - et chacun d’entre nous devra tirer plus de cent kilos de matériel dans un traîneau derrière lui. Cela peut durer deux semaines ou plus.

À la recherche de l’extrême

No Man’s Land est une expédition unique. Mais Matthias Mayr et Matthias Haunholder sont aussi des aventuriers qui sortent de l’ordinaire. Les deux aventuriers à ski qui résident dans le Tirol et réalisent des films font partie des meilleurs freeriders de leur génération. Ils sont attirés par les régions reculées au monde: ils se trouvaient dernièrement sur l'île volcanique déserte de Onekotan appartenant à un archipel plutôt hostile et balayé par le vent dans le Pacifique glacial, situé entre la Russie et le Japon. Leur plus récente expédition les a conduit là où aucun homme n’avait mis les pieds auparavant.

Entraînement et préparation pour franchir chaque millimètre sur la glace éternelle

Une expédition à ski dans l'Antarctique nécessite plus que d'excellentes compétences sur la neige profonde. La préparation de No Man's Land dure depuis 15 mois. Combien de réserves de nourriture faut-il,  si une tempête de neige dure plus d'une semaine? Que faire si l’un d’eux tombe dans une crevasse? Comment gérer au mieux les énormes distances?

Matthias et Matthias ont tous deux dû apprendre des techniques complètement nouvelles, sans lesquelles il leur serait impossible de traverser Antarctique. L'une des plus importantes est le kite surf qui devrait permettre aux deux compères de maîtriser les distances extrêmement longues à parcourir à ski.

Quelques mois plus tôt, les deux alpinistes ont appris les rudiments du kitesurf dans le sud de l’Espagne. «S'il y a du vent, nous devrons parcourir toute la distance à ski et chacun de nous devra tirer plus de cent kilos de matériel dans un traîneau derrière lui. Cela peut durer deux semaines ou plus Si le vent souffle parfaitement, nous pourrons parcourir toute la distance en faisant du kite en quelques jours.»

Tests par -60 °C

Dans la chambre froide de BMW, les deux compagnons ont en plus soumis chaque composant de leur équipement à un test de résistance à des températures extrêmes. Que l'équipement fonctionne lors de l'expédition n'est pas seulement une question de confort. «Vous devez toujours avoir une pièce de rechange avec vous de tous les équipements importants: lunettes de neige, fixations, skis - nous ne trouverons pas de magasin où acheter quelque chose de nouveau.»

Une expédition vers l’inconnu

Le chemin à parcourir jusqu'à la destination est déjà une mission en soi. «Nous prenons un vol jusqu'à Buenos Aires, puis nous partons en voiture avec la BMW X3 avec tout l’équipement dont nous avons besoin pour affronter les neiges éternelles jusqu'à la pointe sud de l’Amérique du Sud. De là, nous prendrons l’un des vols réguliers vers l’Antarctique.» C'est là que le voyage débutera. «C'est ici que nous rentrerons dans l'inconnu», explique Matthias Haunholder.

Impossible pour eux de dire avant le départ ce qui les attend une fois arrivés à destination. Dans tous les cas, des montagnes couvertes de glace, des sommets encore vierges de tout contact avec les hommes et des crevasses. «Beaucoup pensent que l'Antarctique est uniquement un désert de glace plat et infini, alors que le plus haut sommet à une altitude plus élevée que celle du Mont-Blanc.» Ils veulent prouver que même ces montagnes escarpées peuvent être parcourues de manière spectaculaire ,même si les skieurs extrêmes les plus chevronnés y voient peu de chance de trouver de bonnes pistes à cause de l'omniprésence de la glace et que cela leur semble trop extrême.

Et le risque?

«Nous sommes des athlètes qui prennent les dangers très au sérieux», déclare Matthias Mayr. «Nous ne sommes pas seulement des freeriders, mais avant tout des gestionnaires de risques. Parce que vous devez être capable de réagir à des situations inattendues chaque seconde et pendant toute l'expédition.»

Le temps qu’il fera à proximité des crevasses est la plus grande inconnue. Il peut transformer le voyage en une partie de plaisir unique ou bien en un enfer au bout du monde. «Quand une tempête arrive, il peut rapidement faire -50 degrés ou encore moins. Notre seul lieu de refuge sera alors notre tente», explique Matthias Haunholder.

Quand une telle tempête dure une semaine, ça devient vraiment difficile.” Les deux compagnons sourient. “Nous partons du principe que nous devrons faire face à des situations compliquées. Nous allons certainement devoir atteindre nos limites. Ce sera à tous les égards un réel dépassement.

Back Home – lisez dès maintenant tout le récit de l’expédition.

Genèse

Matthias Mayr, né en 1981, et Matthias «Hauni» Haunholder, né en 1979, sont deux freeriders professionnels autrichiens et des athlètes BMW qui se sont fait connaître lors d'expéditions à ski spectaculaires dans des régions montagneuses reculées. Lors de leur voyage en Antarctique, ils étaient accompagnés du caméraman Johannes Aitzetmüller avec qui ils ont déjà réalisé des films comme «Le labyrinthe blanc» ou «Sur les traces du premier homme».

SORTIR DE SA ZONE DE CONFORT.

BMW X3: un véhicule tout terrain et des options haut de gamme.

En savoir plus
Cookies

Nous utilisons des cookies pour optimiser votre visite sur ce site et l’améliorer en continu selon vos besoins. Veuillez cliquer sur « Cookies » pour obtenir des informations détaillées concernant leur utilisation sur ce site. Si vous cliquez sur « J’accepte », les cookies seront activés. Si vous ne souhaitez pas les activer, vous pouvez refuser en cliquant ici . Vous pouvez modifier les paramètres à tout moment dans l’onglet «Cookies».