BMW vs Mercedes : un test d’autopartage original

6 min de lecture
BMW et Mercedes : une rivalité légendaire, mais qui s’estompe dans le domaine des services liés à la mobilité. Tout fan de BMW membre d’un service d’autopartage peut ainsi prendre le volant d’une Mercedes, et inversement. À notre demande, deux utilisateurs d’autopartage ont osé l’expérience…

Dans la vie, certains choix doivent être faits tôt ou tard : « Star Wars » ou « Star Trek » ? Chien ou chat ? Et surtout BMW ou Mercedes ? Car conduire les deux est tout simplement impensable pour de nombreux fans purs et durs.

Pourtant les deux constructeurs automobiles du sud de l’Allemagne ont fini par se rapprocher. Le service d’autopartage DriveNow (BMW Group) et son pendant Car2Go (Daimler) ont été fusionnés pour créer SHARE NOW. Plus de 4 millions d’utilisateurs d’un tel service à travers le monde vont ainsi bénéficier d’une offre élargie de véhicules.

Cette nouvelle flotte est une passerelle permettant aux fidèles des deux marques de tester à leur guise un véhicule concurrent. Une expérience de survie en terre inconnue a été menée par deux utilisateurs de services d’autopartage professionnels pour BMW.com.

Daniel M. de Munich, conducteur passionné de BMW, s’est installé pour nous au volant d’une Mercedes GLA de la flotte Car2Go. De son coté, Katharina K. de Stuttgart, fan de longue date de Mercedes, a opté pour une BMW X2 de DriveNow.

Vous n’allez pas croire ce qui s’est passé lors de la comparaison entre BMW et Mercedes ! Mais laissons plutôt nos deux cobayes raconter eux-mêmes leur expérience.

Un fan de BMW dans une Mercedes : condamné à clignoter

_

Architecte à Munich, Daniel M. est âgé de 34 ans. Grand mordu de BMW, il a pris pour la première fois le volant d’une Mercedes.

Je pourrais quitter mon travail, me séparer de mon patrimoine, mais jamais je ne pourrais abandonner ma marque de voiture préférée. Quand il a fallu choisir un professeur d’auto-école, j’ai fait en sorte d’en trouver un qui roulait en BMW. Je ne monte dans un taxi arborant une étoile sur le capot qu’en cas d’extrême urgence (quand il pleut des cordes par exemple).

Mais voilà que mon petit monde bien ordonné se met à tanguer. BMW et Mercedes se rapprochent, au point de collaborer en matière de carsharing. Et comme je ne peux rien refuser à la rédaction de BMW.com, j’ai osé prendre pour la première fois le volant de l’une de ces voitures venues d’un autre monde, une Mercedes GLA.

Ma première impression depuis l’extérieur : voilà une voiture toute en rondeurs. Une fois à l’intérieur, je suis séduit par la présence de véritable cuir. C’est plutôt cool ! Il existe donc réellement des Mercedes sans sièges en similicuir lavable, comme on en voit dans les taxis. Les hélices des buses de ventilation sont même encore plus belles. Un petit bout de patrie en cette terre inconnue Et qu’est-ce donc que cela ? Une clé de contact… Adorablement rétro, c’est dingue ! Empli de nostalgie, me voilà en train de repenser à ma première voiture, une E46 qui avait, elle, une vraie serrure de contact d’allumage.

C’est maintenant que commencent les ennuis. Dans ma BMW 330i, tout est à sa place. Dans la Mercedes GLA, c’est loin d’être le cas. Où se trouve par exemple le levier du frein à main ? Une chose est sûre : pas sur la console centrale. J’imagine déjà la GLA rouler doucement en bas de la colline en mon absence. Cela me rappelle une histoire incroyable qui circule entre fans de BMW : pour bloquer le frein à main, il y aurait, dans les Mercedes, une pédale supplémentaire, tout à gauche. Jusqu’à quatre pédales, et même encore une de plus ? Autant se mettre à jouer de l’orgue ! Quoi qu’il en soit, « à gauche toute » reste à ce jour le terme correct pour désigner le commutateur du frein à main à la mode Mercedes.

Il est grand temps de me mettre en route. Mais où donc se trouve le levier de la transmission automatique ? En tout cas, pas sur la console centrale. Je finis par le découvrir sur le volant, où j’ai l’habitude d’avoir la commande pour les essuie-glaces qui, elle, est à gauche, à la place du clignotant. Les amis, je conduis une BMW, je n’ai pas besoin de clignotant ! Où trouver la commande des essuie-glaces si elle est à la place du clignotant ?

Après avoir résolu tous les mystères Mercedes, je peux enfin démarrer. Que dire ? Ce véhicule est extrêmement confortable. Je comprends maintenant pourquoi, en Allemagne du moins, les propriétaires d’une Mercedes sont en moyenne deux ans plus âgés que les conducteurs de BMW. Mais est-ce que cela donne le droit au jeune homme du drive in de me crier dessus comme si j’étais à moitié sourd dès qu’il aperçoit  « ma » Mercedes Car2Go ?

Soyons francs : rouler en GLA est réellement agréable et confortable. Peut-être achèterai-je un jour une Daimler, dans 20 ou 30 ans. Ce test était amusant. Zut, voilà qu’il pleut. Où sont ces maudits essuie-glaces ?

Une fan de Mercedes en BMW : à la rencontre des bouches d’égout

_

Katharina K., âgée de 36 ans, est médecin à Stuttgart. Fidèle de Mercedes, elle s’est installée au volant d’une BMW pour la première fois à l’occasion de notre expérience.

Quand je suis née, mon père, qui bien évidemment travaillait chez Daimler, est venu me chercher à l’hôpital avec notre Mercedes 300 D. Par la suite, il m’a bien fait comprendre qu’il ne fallait pas que je lui ramène un conducteur de BMW à la maison. De toute manière, cette idée ne m’aurait jamais traversé l’esprit. Question d’honneur ! Les fans de football ne changent pas d’équipe favorite du jour au lendemain, juste parce que l’envie leur en prend ! Cela ne se fait pas, voilà tout. Je décroche les étoiles, et rien d’autre.

Aujourd’hui pourtant, j’ose faire un pas de côté. Je vais enfin savoir ce que les modèles de la marque à l’hélice blanche et bleue. En m’approchant de la BMW X2, je me surprends à penser que l’effet métallique doré a de la classe. Mais pourquoi cette mine si sévère ? Sent-elle qu’une innocente conductrice de Mercedes est sur le point de saisir le volant ? Est-ce que BMW aurait intégré un système de détection intelligent pour identifier les amis de Daimler ?

Je constate également la présence de quatre logos BMW sur la voiture. Curieux, quand on sait que les Bavarois sont réputés pour être, disons, plutôt très sûrs d’eux. À l’intérieur, tout est très chic. Mais je ne peux m’empêcher de coller une étoile Mercedes sur le logo BMW au centre du volant, histoire de calmer mes nerfs.

Il serait temps de me mettre en route, mais dans cette BMW X2, rien ou presque ne se trouve là où les choses devraient l’être, du moins pas comme dans ma Mercedes classe A. Frein à main, levier automatique, essuie-glaces… BMW les a cachés avec le plus grand soin. Mais c’est mal me connaître, je finis toujours par trouver ! Et là, surprise...

Il y a effectivement un clignotant ! Est-ce que quelqu’un a déjà vu une BMW clignoter ? C’est bien ce que je pensais… Il s’agit sûrement d’une option spéciale DriveNow pour les gens comme moi, qui dorénavant peuvent aussi rouler en BMW, pour des raisons d’autopartage s’entend (à condition de le vouloir). La X2 clignote même à droite, si on le souhaite expressément. Pourtant, il n’y a pas plus déterminé à rester à gauche qu’un conducteur de BMW sur autoroute, mis à part peut-être Bernie Sanders ou le footballeur Arjen Robben.

Après les premiers kilomètres, je dois dire que ce petit bolide file agréablement dans les virages, un vrai plaisir. Mais tout de même : désormais, je connais toutes les bouches d’égout de la ville. Car rouler en BMW X2, c’est tonique ! Et si BMW construit des voitures aussi rapides, pourquoi n’ont-ils été champions du monde de Formule 1 qu’une seule fois – en 1983, c’est-à-dire il y a des lustres ? Parce que, soit dit en passant, Mercedes décroche le titre chaque année !

Secouée comme Lewis Hamilton à Monaco, je termine mon aventure BMW à la station-service. Je m’avance comme d’habitude vers l’arrière gauche du véhicule pour faire le plein… et là, rien ! Vais-je devoir percer moi-même la carrosserie pour y planter le pistolet de la pompe à essence ? Je comprends maintenant le sens des deux logos BMW supplémentaires sur les ailes de la voiture : ils sont là pour rappeler au client de SHARE NOW qu’il conduit une BMW et qu’il doit se ravitailler de l’autre côté. En ce qui me concerne, j’ai fait le plein de nouvelles expériences intéressantes. Thank you shary much !

Illustrations : Tommy Parker

TOUS LES SERVICES PAR UN MÊME PRESTATAIRE.

Les dernières offres de mobilité YOUR NOW.

En savoir plus