« Le design doit refléter l’identité »

4 min de lecture
La Suédoise Cajsa Wessberg est illustratrice, artiste et mannequin. Interprétant le style scandinave à sa manière, elle remet les codes habituels et leur déchiffrage en question. Sa coupe de cheveux très courte en témoigne.

Le 9 mars 2020

Lors d’une visite à Munich, Cajsa explique pourquoi design et créativité sont l’expression de la personnalité, et comment elle identifie les tendances pour mieux les contester. L’occasion pour elle de découvrir la BMW Concept i4 sous toutes ses facettes.

Faites la connaissance de Cajsa Wessberg en vidéo

L’attrait de l’inconnu

Cajsa n’a pas peur de la nouveauté comme son signe distinctif le laisse supposer : sa coupe buzz, teintée en fonction de son humeur, du blond au bleu en passant par le rose. Se raser la tête demande une certaine dose de courage. Mais cette décision s’est révélée essentielle pour ce concentré d’énergie suédois. « Cela révèle mon identité », explique Cajsa. « Quand il en va de l’appartenance à un genre, les gens ont toujours des images figées à l’esprit : une femme doit correspondre à certains codes, les longs cheveux n’étant que l’un des nombreux symboles de statut liés à ce phénomène. Je n’ai pas peur d’entrer en terrain inconnu ou d’expérimenter avec mes looks. »

Son look fait débat et celui ou celle qui refuse de se conformer aux conventions suscite des remarques critiques. « Naturellement, je ne sais pas toujours ce qui m’attend quand je publie une illustration ou quand je prends en photo un sujet inhabituel. Mais j’ai ma vision. Avec mes œuvres et designs, j’aimerais m’exprimer. Partager mon avis, mes émotions. Et si un caractère affirmé peut déstabiliser certaines personnes, c’est justement cette assurance honnête qui constitue mon identité », explique Cajsa. Ses amis, qui lui donnent toujours leur avis en toute honnêteté, jouent un rôle important dans ce contexte. Elle en a besoin, surtout quand les choses ne se passent pas comme prévu. « Il y a toujours des coups durs », dit-elle en riant. « Mais j’ai beaucoup appris et je sais que peu importe jusqu’où je tombe, j’atterris toujours sur mes pieds. »

Il ne faudrait pas toujours vouloir tout interpréter – parfois, j’agis juste parce que ça me fait plaisir.
Cajsa Wessberg

Retour vers le futur

Les illustrations de Cajsa sont colorées, authentiques, enjouées et peu conventionnelles, à la mesure de ses tenues. Elle appelle son style « Scandinavian Cool » et trouve souvent l’inspiration en se tournant vers le passé.

« J’aime m’inspirer des designs et des tissus du début du 19ème siècle, mais aussi des Vikings, de Picasso ou des années 60 », raconte Cajsa. Une palette bariolée, pour un style individuel. Et quand lui viennent les meilleures idées ? « Généralement aux endroits et aux moments les plus variés, lorsqu’on s’y attend le moins. Les discussions avec des amis, des spots publicitaires, une promenade dans la forêt, tout cela peut m’inspirer. Je suis aussi particulièrement créative sous la douche, où j’ai le temps de réfléchir. »

La nature influence certainement Cajsa Wessberg. C’est au cœur des forêts suédoises que se trouve l’une de ses principales sources d’inspiration, une maisonnette en bois que possède sa famille depuis plus de 200 ans. « Cette maison de vacances est un lieu à part, un refuge, dans lequel je me sens à l’abri. Enfant déjà, nous y passions nos vacances et c’est un sentiment merveilleux de savoir que je peux y retourner quand je le souhaite pour y puiser de nouvelles idées. »

Les yeux bleu cristal de Cajsa brillent d’une énergie contagieuse alors qu’elle pose sûre d’elle. Et pourtant, elle paraît presque timide quand elle parle d’elle-même.

Le courage d’affirmer sa vision

La Suédoise peut se laisser guider par l’un de ses autres talents, celui de sentir les tendances : « Qu’il s’agisse de mode ou de design, j’adore regarder autour de moi et tenter d’identifier ce qui pourrait devenir la prochaine grande influence. » Et Cajsa se trompe rarement. « Un jour, au réveil, j’ai eu envie de garder mon pyjama. J’ai combiné le haut avec un look de bureau. Peu après, les hauts inspirés des pyjamas sont devenus populaires, et pas seulement lors des défilés ». Selon elle, les tendances offrent un bon cadre. Elle conseille cependant de donner une touche personnelle au contenu de celui-ci.

Pour moi, le design doit toujours refléter l’identité. Et que peut-on imaginer de mieux qu’un véhicule doté d’une personnalité affirmée ?
Cajsa Wessberg

La voiture devient salon

Et qu’en est-il des tendances dans le domaine automobile ? Comment Cajsa aménagerait-elle l’habitacle d’un véhicule ? Elle ne réfléchit pas longtemps et désigne la silhouette de la BMW Concept i4. « J’aime ce look organique, moins industriel. Cette dynamique entraînante. Nous verrons à l’avenir encore davantage d’éléments inspirés de la nature, plus de bois, de matières intelligentes, bref, un design pour tous les sens. »

« Je placerais une jolie lampe dans la voiture de demain », lance Cajsa. « La lumière a un effet magique. J’ajouterais une couverture en velours et un support pour deux tasses de thé ou de café. Pour moi, le design doit toujours refléter l’identité. Et que peut-on imaginer de mieux qu’un véhicule doté d’une personnalité affirmée ? »

Photos : Markus Burke ; Auteure : Markus Löblein

THE CONCEPT i4

En savoir plus