BMW

Découvrez les modèles, produits et services BMW :

Concept-cars BMW que vous devez connaîtreConcept-cars BMW que vous devez connaître

Concept-cars BMW que vous devez connaître

5 min de lecture
Des Sports Activity Coupés de rêve inspirés des plages de Malibu aux quatre portes futuristes qui annoncent les modèles des décennies à venir – les archives BMW et la collection Classic regorgent de concepts peu connus qui jouent tous un rôle vital dans l’histoire de BMW Classic et, dans certains cas, ont même ouvert la voie à des styles qui ont vu le jour des dizaines d’années plus tard. Venez découvrir quelques-unes des idées les plus intéressantes, excentriques, belles et uniques jamais présentées, tirées des archives BMW Classic.

Le 9 décembre 2021

Toujours rester informé

Mobilité innovante, futures tendances captivantes et tours/minute élevés : Inscrivez-vous dès maintenant pour être informé des dernières actualités.

Abonnement réussi.

Abonnement échoué. Si vous avez besoin d'aide, suivez le lien pour obtenir de l'aide.

QU’EST-CE QUE CE SON ?

Vous pouvez également écouter cet article sur Changing Lanes, le podcast officiel de BMW. 

Outre des articles lus à voix haute, Changing Lanes vous propose chaque semaine de nouveaux épisodes remplis d’infos exclusives sur les thèmes de la technologie, du lifestyle, de l’automobile et bien plus encore... Présentés par Nicki et Jonathan. 

Retrouvez Changing Lanes et abonnez-vous sur toutes les principales plates-formes de podcasts.

QU’EST-CE QUE CE SON ?QU’EST-CE QUE CE SON ?
0:0
0:0

La BMW ICE (2004) et la BMW ZBF 7er (1996)

En juillet 2021, BMW a décidé de lever le voile sur deux concept-cars très spéciaux qui étaient jusqu’ici restés cachés du grand public : la BMW ICE et laBMW ZBF 7er. Gardés sous clé pendant des décennies, ces deux concept-cars BMW racontent chacun à leur manière l’histoire du savoir-faire BMW en matière d’ingénierie et de design, à leur époque respective. Elles ont maintenant été « révélées » pour que nous puissions tous les admirer.

Concept-cars BMW BMW ICE BMW ZBF Concept-cars BMW BMW ICE BMW ZBF
La BMW ICE: Un rêve californien.

La BMW ICE – ou Integrated Concept Engineering – a été conçue en 2004 par BMW Designworks USA, basé en Californie et dirigé par Eric Goplen. Le prototype fonctionnel a lui été construit par BMW à Munich. La meilleure façon de décrire ce coupé deux portes, robuste et sportif, est de le qualifier de Sports Activity Coupé, ou SAC – un véhicule compact polyvalent, parfait pour les allers-retours du style de vie californien insouciant du début des années 2000. Juché sur quatre grandes roues, il combine la transmission intégrale de la future BMW X5 et l’intérieur d’une BMW Z4 Roadster, le tout habillé d’un design inspiré du cross-over qui rappelle la version contemporaine de la série BMW X4. Et en effet, en regardant la BMW ICE aujourd’hui, on peut imaginer que certains éléments feraient fureur de nos jours ; avant tout son design et son intérieur sportifs, camouflant un véhicule qui pourrait emmener n’importe quelle rêveuse californienne où elle le souhaite.

Concept-cars BMW BMW ICE BMW ZBF Concept-cars BMW BMW ICE BMW ZBF
BMW ZBF : anticiper le futur.

La BMW Série 7 ZBF de 1996 a quant à elle une allure beaucoup plus sophistiquée. Véritable limousine de luxe, elle rappelle l’exclusivité et l’élégance futures de la Série 7. D’ailleurs ZBF signifie zukünftige BMW Familie (future BMW familiale). En tant que prototype, elle a été conçue pour potentiellement rejoindre une famille de berlines BMW, le légendaire designer Joji Nagashima ayant travaillé sur les séries 3, 5 et 7. La BMW ZBF a introduit des technologies et des fonctionnalités qui allaient bientôt faire le succès de la Série 7, un best-seller dans le monde entier : un élément de commande central rappelant le contrôleur iDrive introduit dans la 2001 BMW Série 7, des caméras dans les rétroviseurs et des poignées de porte encastrées, pour n’en citer que quelques-unes, bien que ces deux dernières n’aient jamais été produites en série. Il est également intéressant de noter qu’elle est dotée d’une grande calandre en forme de haricot, semblable à celle que l’on voit aujourd’hui sur les limousines de luxe BMW Série 7 (G11 et G12). En tant que concept-car, elle était peut-être trop en avance sur son époque, mais la BMW ZBF était sûrement un prélude des développements à venir.

Gardés sous clé pendant des décennies, ces deux concept-cars BMW racontent chacun à leur manière l’histoire du savoir-faire BMW en matière d’ingénierie et de design, à leur époque respective.

La BMW 2K2 (1999)

La BMW 2K2 tire son nom de l’une des BMW les plus légendaires jamais construites, la BMW 2002. Ainsi, la création de cette berline sportive à deux portes et quatre places est un clin d’œil à la BMW qui a précédé la Série 3.

Initialement destinée à être lancée en 2002, la BMW 2K2 a constitué un véritable défi pour les ingénieurs et les designers qui ont travaillé à un rythme incroyable, en petites équipes et en étroite collaboration, afin de rendre la production réelle possible. De nouvelles technologies ont été utilisées, et la BMW 2K2 est devenue la toute première BMW dont la phase initiale de conception et d’ingénierie a été entièrement réalisée à l’aide d’outils numériques, notamment des formes 3D et des outils de conception virtuelle. Ces technologies ont permis à ses créateurs de commencer à travailler en 1997 et de présenter un prototype réalisable à peine 18 mois plus tard, en 1999.

BMW Classic BMW 2k2 BMW 2002 BMW Série 3 BMW Classic BMW 2k2 BMW 2002 BMW Série 3
La BMW 2K2 était très proche de la production en série.

L’objectif était de concevoir un prototype répondant à toutes les exigences pertinentes pour pouvoir construire et commercialiser la voiture, et à vrai dire, la production en série de la BMW 2K2 a été très sérieusement considérée. En fin de compte, cela ne s’est jamais produit et le prototype n’a jamais reçu de numéro E. Si cela s’était produit, la 2K2 aurait été une sorte de BMW Série 1 Coupé ; elle aurait ainsi remplacé les BMW  Série 3 Compact (E46 et E45), en prenant la forme d’une voiture plus basique et plus légère. En ce qui concerne les choix de moteurs, la 2K2 avait la capacité de s’adapter à n’importe quel moteur BMW de plus petite capacité, de 1,8 à 2,2 litres, avec quatre ou six cylindres, ce qui en fait le meilleur en termes de puissance par poids.

La BMW 2K2 a constitué un véritable défi pour les ingénieurs et les designers travaillant à un rythme incroyable, en petites équipes.

La BMW Z22 (1999)

La plupart des fans de BMW pensent instantanément aux roadsters bas lorsqu’ils voient un Z. Mais dans les archives de BMW, on trouve une exception à la fameuse logique de dénomination BMW : la BMW Z22. Une quatre portes ingénieuse, futuriste et très conceptuelle, ce bijou d’archive est en fait plus semblable à une BMW Série 2 Active Tourer que n’importe quel roadster. Mais une fois dans l’habitacle, la BMW Z22 raconte une histoire complètement différente.

Concept-cars BMW BMW Z22 Rob Powell Marc Girard Concept-cars BMW BMW Z22 Rob Powell Marc Girard
La BMW Z22 était une véritable étude de faisabilité et un test pour les technologies futures.

Conçue pour célébrer le 15e anniversaire de BMW Technik GmbH, la BMW Z22 a en fait servi d’« étude de faisabilité » en situation réelle : une vitrine destinée à présenter les innovations de BMW au grand public, mais aussi un banc d’essai pour l’avenir. L’appellation « Z » qui lui a été attribuée est celle donnée à tous les projets Technik présentés au public. L’intérieur a été conçu par le designer Marc Girard, tandis que Rob Powell s’est occupé du design extérieur. La BMW Z22 était truffée de dispositifs électroniques et numériques expérimentaux véritablement en avance sur leur temps. Un tableau de bord numérique, une direction et un freinage électroniques, un écran en guise de rétroviseur, une boîte de vitesses automatique à variation continue, un affichage tête haute, des caméras latérales... la BMW Z22 avait tout pour plaire. Néanmoins, la nouveauté la plus remarquable et audacieuse résidait dans son volant rectangulaire et interactif, ainsi que dans son design intérieur dépouillé et très minimaliste, qui n’est pas sans rappeler le volant hexagonal et le design épuré de l’habitacle de la BMW iX qui circule aujourd’hui sur les routes.

La BMW Z22 débordait de technologies électroniques et numériques qui étaient vraiment en avance sur leur époque.

Les BMW E1 et E2 BEV (1991-1993)

BMW E1 BMW E2 BEV Électrification BMW E1 BMW E2 BEV Électrification
Les BMW E1 et BMW E2 ont été les premières propositions de BMW pour un avenir électrique.

Même si la flotte de BMW comptait déjà une voiture entièrement électrique en 1972 – une BMW 1602 modifiée appelée BMW 1602e spécialement conçue pour les Jeux olympiques de 1972 – beaucoup considèrent la BMW i3 2013 comme la première BMW entièrement électrique. Mais ce n’est vrai qu’à moitié. Dévoilée au salon automobile IAA de Francfort en 1991, la BMW E1 devrait également être considérée parmi les premiers véhicules électriques de BMW. Longue de seulement 3,46 mètres, mais aussi large que la BMW Série 3 classique, la BMW E1 était particulièrement imposante. Mais lorsque le public a eu l’occasion de l’admirer pour la toute première fois, il a découvert un moteur entièrement électrique de 32 kW, placé sur l’essieu arrière, qui permettait d’atteindre une vitesse de pointe de 120 km/h. La batterie de 120 volts lui conférait une autonomie d’environ 200 kilomètres pour une seule charge. Au cours des deux années qui suivirent, BMW a ajouté quelques BMW E1 de deuxième génération à cette gamme, y compris un BEV amélioré, une variante à moteur à combustion et même une hybride. Une étude de conception BMW E2 a également été lancée et présentée au Salon de l’automobile de Los Angeles en 1992. La BMW E2, pionnière de la mobilité urbaine et résultat de défis urgents, notamment en ce qui concerne la réglementation dans certaines régions des États-Unis, a été conçue par BMW Designworks pour illustrer la vision de BMW pour la vie urbaine : électrique et compacte, elle offre une grande flexibilité pour répondre, par exemple, aux besoins quotidiens des familles avec des enfants en bas âge. C’est pour cela qu’elle est semblable à la BMW i3...

Les BMW E1 et E2 ont montré la vision de BMW pour la vie urbaine : électrique et compacte.

La BMW AVT (1981)

BMW AVT Véhicule d’essai BMW Aérodynamique Aerodynamischer Versuchsträger BMW AVT Véhicule d’essai BMW Aérodynamique Aerodynamischer Versuchsträger
La BMW AVT ne peut pas être conduite, mais a joué un autre rôle important dans les souffleries BMW.

La BMW AVT de 1981 reste à ce jour l’un des véhicules concept BMW les plus mystérieux. Il n’y a que peu d’informations sur le contexte de sa création, mais cela ne la rend pas moins intéressante. Au contraire, ce prototype ultra-futuriste non destiné à la conduite a son propre rôle dans l’histoire de la conception et de l’ingénierie BMW. Construite pour faire la publicité de l’ouverture de la nouvelle soufflerie dans l’installation d’essai de BMW à Ismaning/Ascheim en 1980, la BMW AVT a été conçue conformément aux développements récents de l’industrie, qui mettaient de plus en plus l’accent sur l’aérodynamique pour réduire la consommation de carburant suite aux chocs pétroliers de 1974 et 1979. Avec l’ouverture de la soufflerie, BMW a accéléré la recherche et le développement dans ce domaine, et la BMW AVT est devenue la pièce maîtresse dans les efforts visant à exploiter l’aérodynamique dans le design BMW. En effet, c’est de là qu’elle tire son nom ; AVT est l’abréviation d’aerodynamischer Versuchsträger (véhicule d’essai aérodynamique). La BMW AVT ne peut pas être conduite, elle est simplement destinée à prendre place sur la plaque de mesure au milieu de la soufflerie et être l’objet de mesures et de photographies. De même, elle n’a pas d’intérieur. Le modèle à grande échelle a été conçu par BMW Design en collaboration avec les aérodynamiciens BMW, créant ainsi un concept de « véhicule » vraiment unique qui n’a peut-être pas de descendance sur la route aujourd’hui, mais qui reste néanmoins extrêmement important pour l’histoire du design et de l’ingénierie BMW.

Ce prototype ultra-futuriste non destiné à la conduite a son propre rôle dans l’histoire du design et de l’ingénierie BMW.

La BMW Turbo (1972)

BMW Turbo 1972 Concept-cars BMW BMW Classic BMW Turbo 1972 Concept-cars BMW BMW Classic
La BMW Turbo, incroyablement rare, est un véritable classique de BMW. Seuls deux véhicules ont été construits.

La BMW Turbo est probablement le concept-car le plus connu de cette liste, apprécié par de nombreux fans de BMW dans le monde entier. Et à juste titre. Initialement développée par les designers et ingénieurs BMW et présentée aux Jeux olympiques de 1972, la BMW Turbo est un rêve devenu réalité pour beaucoup. 
Portes papillon, carrosserie rappelant la silhouette d’un requin, peinture audacieuse et intérieur vraiment sportif, « la Turbo » a connu un tel succès que BMW a dû construire un deuxième véhicule pour répondre aux demandes des salons et des foires automobiles qui voulaient absolument inclure ce concept-car dans leurs expositions. Le moteur quatre cylindres en ligne 2.0 turbo de 280 ch, placé derrière les sièges, permettait à la BMW Turbo de passer de 0 à 100 km/h en 6,6 secondes. En tant que concept et idée, il n’y a vraiment rien de comparable à la BMW Turbo, mais certains éléments ont quand même été repris sur des modèles ultérieurs et des séries entières. La BMW Turbo a donc été la toute première BMW à introduire un habitacle orienté vers le conducteur, un concept qui est devenu plus tard une marque de fabrique pour d’innombrables modèles. Et pour ce qui est de son design, on peut dire que sa position agressive, son profil à centre de gravité bas et son allure générale, créés par Paul Bracq, chef du studio de design BMW à l’époque, font d’elle la première cousine de la BMW M1, tout aussi emblématique.

La BMW Turbo est probablement le concept-car BMW le plus connu, apprécié par de nombreux fans de BMW dans le monde entier.

Auteure : David Barnwell ; Illustrations : Madita O´Sullivan & Carolin Wabra ; Photos : BMW Group Archiv

Notre outil de gestion du consentement à l’utilisation de cookies est momentanément désactivé.
Par conséquent, il est possible que certaines fonctionnalités qui requièrent votre consentement aux cookies soient indisponibles.