Quand changer ses pneus et autres questions importantes

7 min de lecture
À quel moment faut-il changer ses pneus ? Pourquoi les pneus d’hiver sont-ils un must à la saison froide ? Découvrez ici nos réponses à toutes vos questions sur le thème des roues de votre voiture. Exemple : l’équilibrage, c’est quoi ?

Un fait illustre bien l’importance des pneus pour la sécurité automobile : la surface de contact des quatre pneus correspond, à peu de choses près, à la taille d’une feuille A4. Pourtant, c’est là que toutes les forces en présence sont transmises à la route : accélérations, freinage, guidage latéral. Une bonne raison d’accorder à ce thème toute l’importance qu’il mérite. Découvrez ici tout ce que vous devriez savoir sur les pneus et les roues de votre véhicule.

Rouler avec des pneus été en hiver n’est pas une bonne idée !

1. Qui a besoin de pneus d’hiver ?

Pourquoi ne garderait-on pas simplement ses pneus d’hiver en été ? On s’épargnerait ainsi un deuxième jeu de roues, sans parler des frais occasionnés par le changement de pneumatiques. Si cette idée est tentante, elle n’est pas bonne. Ne jouez pas avec votre sécurité, ni avec celle de vos passagers ou des autres usagers de la route. Car les pneus jouent un rôle de taille dans la sécurité routière. Mais quelles sont donc les différences entre pneus été et pneus hiver ?

Le mélange de caoutchouc

Pour les pneus d’hiver, la part de caoutchouc est choisie de manière à rester suffisamment tendre à basse température, afin d’offrir une accroche suffisante. Rouler en été avec des pneus d’hiver, c’est rouler sur des pneus trop mous. La conséquence ? Une usure plus rapide et une consommation d’énergie accrue, sans oublier des distances de freinage plus longues. En effet, le profil tendre des pneus d’hiver s’use plus rapidement à haute température et sur l’asphalte dur, en raison d’une abrasion accrue.

Le mélange de caoutchouc entrant dans la composition des pneus été est nettement plus dur que celui des pneus hiver, afin de supporter les températures estivales élevées. Si vous roulez en hiver avec des pneus d’été, vous devez vous attendre à des distances de freinage plus longues ainsi qu’à un guidage latéral de moindre qualité. En effet, ces pneus ne sont pas suffisamment souples pour assurer une bonne adhérence… pour autant que vous parveniez à démarrer.

Le profil des pneus

Les pneus d’été sont dotés de blocs de caoutchouc plus massifs, assurant un contact optimal avec la chaussée. Le nombre de rainures et de lamelles est moindre que sur les pneus hiver. Les rainures sont en revanche plus larges et conçues spécialement pour évacuer de grandes quantités d’eau afin d’éviter le redouté aquaplanage.

Le profil des pneus hiver est marqué par la présence de nombreuses rainures. Celles-ci sont aussi plus profondes que sur les pneus été. Leur présence permet aux pneus d’accrocher sur la glace et la neige et évitent au véhicule de glisser. Des encoches profondes sont en outre situées entre les rainures. Ces lamelles soutiennent la fonction de traction des rainures.

Équipée de pneus été en hiver, votre voiture a bien des chances de se transformer en luge. Découvrez dans notre vidéo les effets des pneus d’hiver en été !

­

2. Quand devrait-on changer ses pneus ?

La recommandation des experts est limpide : les pneus d’hiver sont exclusivement réservés à cette saison. Il faut donc les démonter en été. Mais quel est le bon moment pour un changement de pneus ? En général, les spécialistes recommandent de rouler avec des pneus été de Pâques à octobre. La limite des 7 degrés Celsius est également une bonne référence. Lorsque les températures sont inférieures, les pneus d’hiver travaillent mieux que ceux d’été.

L’obligation d’utiliser des pneus d’hiver sur une période définie varie d’un pays à l’autre (consulter à cet effet la loi sur les pneus d’hiver). Elle dépend aussi des conditions météorologiques. Renseignez-vous avant votre départ à l’étranger.

Changer ses pneus ? Certainement, mais quand ?

3. Quand faut-il envisager l’achat de nouveaux pneus d’automobile ?

De manière générale, il est recommandé de changer ses pneus quand leur profil est usé. La profondeur minimale du profil prescrite en Europe est de 1,6 millimètres. Par souci de sécurité, les experts recommandent toutefois de remplacer les pneus été à 3 millimètres et les pneus hiver à 4 millimètres. Mais comment savoir si, en raison de l’usure des pneus, leur profil est insuffisant ? Il suffit d’enfoncer une pièce de deux euros dans la rainure du pneu. La bordure de la pièce mesure exactement 4 millimètres. Si elle disparaît entièrement dans le profil des pneus d’hiver, vous êtes en sécurité. Si ce témoin de l’usure des pneus dépasse, il est temps de penser à les remplacer.

Bon nombre d’automobilistes n’ont pas conscience du fait qu’un pneu vieillit aussi lorsqu’il n’est pas utilisé. Le rayonnement UV, l’humidité et les variations de température mettent le matériau à rude épreuve. Au bout de huit ans au plus tard, il est bon d’acheter un nouveau jeu de pneumatiques, même si le profil des anciens est encore suffisant.

Après un changement de roues ou de pneus et après avoir parcouru 50 à 100 kilomètres, il faudrait resserrer les boulons sur la jante. Cette mesure de précaution doit éviter qu’ils ne se desserrent sous l’effet des contraintes quotidiennes.

Toutes les informations d’un coup d’œil : chaque pneu porte un code composé de chiffres et de lettres sur son flanc.

4. Comment décoder les signes figurant sur ses pneus ?

245/40 R19 98V – ce qui fait penser à un code secret est en réalité l’étiquette pneu. Cette combinaison de chiffres et de lettres permet d’obtenir toutes les informations nécessaires à leur sujet, que l’on retrouvera également dans un tableau d’équivalence des pneus :

  • Le chiffre 245 indique la largeur du pneu en millimètres.
  • 40 exprime le rapport entre la section et la largeur du pneu, en pourcentage. Soit le rapport entre la hauteur du flanc et la largeur de la surface de roulement.
  • R indique la construction radiale du pneu, la plus courante à l’heure actuelle.
  • 19 est le diamètre du pneu en pouces. En d’autres termes, cette valeur indique la dimension des pneus ou la taille des pneus.
  • 98 indique l’indice de charge maximale du pneu, c’est-à-dire la pression maximale qu’il est en mesure de supporter. Une information utile quand il s’agit de gonfler les pneus.
  • V indique la valeur de l’indice de vitesse. Dans ce cas, V signifie que ce pneu est homologué pour résister à des vitesses jusqu’à 240 km/h au maximum.

Seuls les pneus d’hiver homologués peuvent porter le symbole du flocon de neige. En revanche, la mention M+S figure aussi fréquemment sur les pneus toutes saisons. Le numéro DOT (Department of Transportation, ministère des transports américain) indique quant à lui la date de production des pneus. Ainsi, « 2519 » signifie qu’un pneu a été produit en semaine 25 de l’année 2019.

L’embarras du choix : pneu 4 saisons ou spécial ?

5. Quels sont les types de pneus d’automobile sur le marché ?

Si vous vivez dans un pays au climat tempéré ou si vous préférez renoncer à utiliser votre voiture quand il neige, des pneus toutes saisons peuvent représenter une alternative valable à un deuxième jeu de roues. Les pneus 4 saisons (ou « Allseason Tires ») se situent entre les deux pôles que sont les pneus hiver et les pneus été. À l’origine, les pneus 4 saisons étaient des pneus d’hiver auxquels ont été rajoutées les propriétés des pneus été. En conséquence, les pneus toutes saisons sont toujours une solution de compromis.

Mais il existe encore d’autres types de pneus d’automobile :

  • Pneus à faible résistance au roulement : avec ce type de pneu, la résistance au roulement est au centre de l’attention et, partant, le potentiel d’économies de courant ou de carburant. Le mélange de caoutchouc utilisé se distingue de celui des pneus usuels par le fait qu’il n’est pas autant marqué. En échange, l’accroche et le confort ne sont pas comparables à ceux offerts par des pneus normaux.
  • M+S (pour « Mud and Snow », boue et neige) est un sigle que l’on trouve fréquemment sur les pneus toutes saisons.
  • Pneus tout-terrain : ils s’utilisent lorsque les véhicules roulent hors des sentiers battus. Le profil est plus grossier, ce qui améliore nettement leurs propriétés sur les terrains accidentés. En contrepartie, ces pneus ne sont pas efficaces sur la route.
  • Pneus Runflat : ces pneus permettent de poursuivre sa route malgré une crevaison, mais sur une distance maximale de 80 kilomètres et à une vitesse limitée à 80 km/h. En outre, le véhicule doit être homologué pour ce type de pneus spéciaux.
  • Slicks : il s’agit de pneus de compétition sans profil, difficiles à utiliser sur les pistes mouillées et réservés exclusivement à un usage sur circuit. Sur sol sec, les slicks déploient en revanche tous leurs atouts. Lorsque la température est optimale, ils collent littéralement à l’asphalte.
  • Semi-slicks : ces pneus appartiennent aussi à la catégorie des pneus de compétition. Ils sont profilés, mais pas autant que les pneus de série. En France, ils sont autorisés sur la route à certaines conditions. En cas de pluie, la prudence est en tout cas de mise.
  • Spikes : ces pneus d’hiver à clous sont hérissés de pointes en métal, qui se plantent dans la glace, et rendent les chaînes à neige superflues. Leur utilisation est également réglementée.

6. Quelle est la pression des pneus idéale ?

La pression des pneus est définie par le constructeur du véhicule et le producteur des pneus. Elle figure dans le tableau de pression des pneus, qui se trouve en général sur la colonne B lorsque la porte conducteur est ouverte ou à l’intérieur du rabat du réservoir d’essence, mais en tout cas dans le manuel de bord. La pression des pneus est fonction du type de véhicule, du genre de pneus utilisés et de la charge transportée. Il est conseillé de la contrôler régulièrement, et toujours avant de longs trajets.

7. Qu’entend-on par sens de montage ?

Certains pneus d’automobile ont un profil directionnel, qui améliore l’évacuation de l’eau et la stabilité de la trajectoire. Des flèches indiquent leur sens de roulement. Lors d’un changement de pneus, veillez à respecter cette indication. Si ces pneus ne sont pas montés correctement, leurs atouts deviendront rapidement des inconvénients. Le roulement sera plus bruyant et l’usure plus rapide.

Entreposage : les pneus ont besoin d’un environnement sec, frais et sombre.

8. Comment entreposer correctement des pneus d’automobile ?

Après le remplacement des roues complètes (pneus sur jantes, par exemple sur jantes en alliage), vous devriez les entreposer à l’horizontale, les unes sur les autres. Les pneus qui ne sont pas montés sur une jante doivent en revanche être stockés à la verticale et retournés de temps à autre. Dans les deux cas, le local devrait être aussi sec, frais et sombre que possible. Car le stockage influence la durée de vie du revêtement en caoutchouc.

Un mauvais compromis : en été, les pneus d’hiver n’ont rien à faire sur les roues de votre voiture.

9. Qu’est-ce que l’équilibrage des pneus ?

Comment constater un déséquilibre ? Souvent, le flottement du volant est un signe indicateur. Un garagiste dispose des outils adéquats pour vérifier l’alignement des roues et rectifier la situation. Pour qu’un pneu tourne parfaitement rond, des masses d’équilibrage doivent être utilisées au moment de monter les pneus d’automobile sur la jante.

10. Qu’entend-on par aquaplaning ?

L’effet redouté de l’aquaplanage se produit lorsque de grandes quantités d’eau se trouvent sur la route et que les pneus ne parviennent pas à évacuer le liquide. Dans ce cas de figure, le pneu glisse à la surface de l’eau car un film aqueux se forme entre la roue et la route. Le comportement du véhicule devient alors imprévisible, le freinage ou le pilotage sont entravés, la transmission des forces n’étant plus suffisante ou complètement absente. Les pneus larges sont particulièrement exposés à l’aquaplaning (ils doivent évacuer plus d’eau), comme les pneus dont le profil est usé d’ailleurs. Dans le cas de ces derniers, les rainures sont rapidement gorgées d’eau, empêchant le caoutchouc de l’évacuer. Le même effet se produit lorsque la pression des pneus n’est pas réglée correctement.

Que faire en cas d’aquaplanage ? Levez le pied de la pédale des gaz mais ne freinez pas. Évitez les coups de volant, débrayez et attendez que vos pneus retrouvent le contact avec la chaussée.

« La sécurité et le style se cachent dans les détails. »

Prenez le contrôle. Avec les roues et pneus d’hiver originaux de BMW.

En savoir plus