Design auto : voilà l’ADN de BMW

7 min de lecture
À l’écoute des experts BMW ! Christopher Weil, responsable du design extérieur chez BMW, nous explique les principales caractéristiques du design BMW, du « coude Hofmeister » aux doubles optiques, en passant par la double calandre. Il présente aussi les grandes étapes qui permettent de passer d’un simple croquis de voiture au modèle de série final comme la nouvelle BMW Série 4 Gran Coupé.

Le 29 juin 2021

Qu’est-ce que ce son ?

Vous pouvez également écouter cet article sur Changing Lanes, le podcast officiel de BMW. 

Outre des articles lus à voix haute, Changing Lanes vous propose chaque semaine de nouveaux épisodes remplis d’infos exclusives sur les thèmes de la technologie, du lifestyle, de l’automobile et bien plus encore... Présentés par Nicki et Jonathan. 

Retrouvez Changing Lanes et abonnez-vous sur toutes les principales plates-formes de podcasts.

Un pont vers l'avenir : le design BMW transfère l'inspiration du passé - ici de la BMW 328 à la BMW 328 Hommage en passant par la BMW Série 4 - dans l'ère moderne.
Quels sont les principaux éléments de l’ADN des BMW, qu’est-ce qui rend leur silhouette si caractéristique ? L’expert Christopher Weil répond à ces questions en donnant un aperçu du design BMW dans ce guide de style.

Christopher Weil, responsable du design extérieur chez BMW, s’intéresse à l’ADN du design BMW depuis l’enfance. « Les voitures de BMW m’ont toujours fasciné. Elles offraient de magnifiques solutions pour exprimer des transitions à la fois sportives et élégantes entre l’avant et l’arrière. Enfant, déjà, cela captivait mon regard ». Aujourd’hui, c’est lui qui contribue à cette fascination. Il a notamment dessiné la BMW 328 Hommage, un concept auto destiné au Concorso d’Eleganza Villa d’Este 2011, organisé au bord du lac de Côme. « Cette voiture était fortement inspirée de l’histoire de la marque, en reprenant sous un style moderne des éléments de design classiques : des phares rappelant l’histoire du sport automobile aux jantes issues de la BMW 328, jusqu’à la nouvelle calandre BMW, au dessin vertical, tel qu’on la retrouve désormais sur la nouvelle BMW Série 4 (➜ Lisez également : Signe distinctif : la calandre BMW en 13 designs). Cela jette un pont entre tradition et futur. Une marque haut de gamme comme BMW doit poursuivre dans cette voie. La BMW Série 4, la BMW Série 4 Gran Coupé et la BMW i4 sont d’ailleurs des représentantes de cette idée. Ainsi, cela faisait longtemps qu’une BMW n’avait pas été aussi musculeuse et sensuelle que la BMW Série 4 avec ses flancs. »

Découvrez les éléments les plus importants du design BMW dans cette animation interactive.

Actualiser

Le véhicule présenté et l’étendue des équipements correspondent à l’état en date du 01.06.2021. Veuillez vous informer sur les options d’équipements actuelles du modèle et sur les autres variantes de véhicule auprès de votre vendeur.

Design auto : les principales étapes

Comment dessiner une voiture ? Le dessin BMW suit une véritable chorégraphie, de l’idée de départ au modèle final, en passant par les premiers croquis et le dessin technique. C’est toujours un atelier au cours duquel le caractère du véhicule est défini qui fait office d’ouverture, que ce soit pour le dessin d’une voiture de course, d’une berline ou d’un SUV. Ensuite, on communique aux designers des attributs esthétiques, technologiques et aérodynamiques afin qu’ils produisent une grande variété d’ébauches et de croquis. « À ce stade, nous rassemblons des idées venant du monde entier. Le laboratoire créatif Designworks, avec ses studios de design à Los Angeles et à Shanghai, est de la partie », indique Christopher Weil.

De toutes ces idées, il ressort un modèle qui cristallise l’alchimie recherchée, une vision concrète. À côté de celui-ci est créé une deuxième ébauche, un modèle challenger, nous révèle l’expert. L’objectif : repousser encore les limites. « Les BMW ont toujours présenté des éléments de style forts, que nous souhaitons faire évoluer en douceur. Comme avec la BMW Série 4, nous voulons offrir ce qui se fait de mieux sur le plan technologique, mais aussi sur le plan du design auto. La mission d’un designer automobile consiste également à dessiner une voiture intemporelle. Toutefois, chaque voiture doit être identifiée comme étant une BMW au premier coup d’œil ». Et cela fonctionne ainsi.

Design auto : caractéristiques de design

Émissions de CO2 183 - 181 g/km (cycle combiné)
Consommation de carburant 8,5 - 8 l/100 km (cycle combiné)

« BMW dispose de nombreux éléments de style très iconiques dont nous, en tant que designers, nous prenons soin et que nous faisons évoluer. Ainsi, avec l’emblème BMW, l’icône la plus emblématique de la marque est la double calandre, signe distinctif de chaque BMW. Seules la BMW 700 et l’Isetta font figure d’exception tout au long de l’histoire de BMW. La façon très profonde dont la nouvelle BMW Série 4 Gran Coupé s’inscrit dans la tradition des voitures de sport légendaires de la marque apparaît quand on passe en revue l’histoire de BMW. Des classiques exceptionnelles telles que la BMW 328 Coupé, des années 30, et la BMW 3.0 CS, des années 70, font partie de l’histoire fascinante des coupés BMW, marquée par le prestige, le plaisir de conduire et les succès sur circuit. Et c’est aussi ce qui m’a inspiré. L’avant de la BMW 3.0 CS présente une double calandre similaire, avec deux parties verticales, mais un peu plus étroites. Nous avons réinterprété cette histoire », déclare Christopher Weil, qui ajoute : « Bien sûr, chaque modèle BMW bénéficiera à l’avenir aussi d’une double calandre avec un style adapté à son caractère ».

Icônes de l’automobile oblige, ces signes distinctifs qu’il faut réinterpréter représentent des défis passionnants pour le designer et ses collègues. L’ADN BMW comporte également les feux arrière en L, la ligne nervurée, l’antenne en aileron de requin et les doubles sorties d’échappement. Ces dernières, présentes pour la première fois en 1968 sur la BMW 2800 C, étaient caractéristiques des modèles sport. Une tradition que poursuit la nouvelle BMW Série 4.

La forme étirée de la BMW 2800 CS lui confère une apparence à la fois sportive et élégante, même à partir d'une position debout. Ce modèle s'appuie également sur le célèbre coude Hofmeister.

Le « coude Hofmeister » est un autre élément marquant du design BMW. Il doit son nom à celui qui a longtemps été responsable du design des carrosseries chez BMW : Wilhelm Hofmeister. Ce coude est apparu pour la première fois sur la BMW 3200 CS « Bertone », modèle haut de gamme, et sur le modèle milieu de gamme « Neue Klasse » (à partir de la Série 1500 et du Type 115), présenté pour la première fois au salon automobile de Francfort en 1961. Ce double coude au niveau du montant de lunette arrière avait une visée esthétique, mais aussi technique. Il renforçait la stabilité dans cette zone de la carrosserie. Sur la nouvelle BMW Série 4, il adopte un style plus fluide et plus sportif.

Les BMW i4 et BMW i4 M50 utilisent le même langage stylistique. Elles sont reconnaissables en tant que modèles électriques, mais sans se différencier totalement. « La BMW i4 offre une esthétique nettement plus lisse, affiche sa motorisation électrique avec les touches de bleu des modèles i et se dote d’une double calandre en trompe-l’œil mais bien visible. Sur les modèles électriques aussi, nous avons voulu conserver les proportions élégantes et élancées qui caractérisent les BMW. J’aime beaucoup le long capot moteur. De l’intérieur, quand on le regarde, on le reconnaît à coup sûr. À l’arrêt, quand les arbres d’une allée se reflètent dedans, ou en roulant, quand les reflets défilent dessus, c’est tout simplement fascinant ».

L’intérieur aussi comporte des éléments de style particuliers. « Ce qui caractérise l’habitacle d’une BMW, c’est le tableau de bord orienté vers le conducteur. Cette console tournée vers le conducteur fait l’effet d’un costume sur mesure. La promesse de sportivité qui se dégage de l’extérieur se retrouve à l’intérieur ».

L’intérieur aussi comporte des éléments de style particuliers. Cette console tournée vers le conducteur fait l’effet d’un costume sur mesure. La promesse de sportivité qui se dégage de l’extérieur se retrouve à l’intérieur.
Émissions de CO2 163 - 155 g/km (cycle combiné)
Consommation de carburant 8,2 - 7,5 l/100 km (cycle combiné)

Design auto : proportions

Autres éléments du design BMW depuis toujours : une ligne et des proportions caractéristiques. Cela se traduit par des porte-à-faux courts, un long capot moteur et une ligne de pavillon (incluant le pare-brise, les vitres latérales, les montants latéraux, la lunette arrière et le pavillon lui-même) qui s’étire vers l’arrière. Vu de derrière aussi, le véhicule doit montrer qu’il est bien ancré au sol. Un certain dynamisme doit être perçu à l’arrêt également.

Design auto : lignes, lumière et contours

Pour l’équipe de designers automobiles de BMW, il faut utiliser la technique de dessin afin de jouer avec les ombres et la lumière pour créer un mouvement dynamique et captivant. Pour Christopher Weil, un jeu de lumière sur la carrosserie, c’est de la poésie. « Dans un tunnel éclairé, on distingue parfaitement l’effet produit par les éléments de design. Le dessin de BMW est imaginé pour que ce jeu crée un effet et un dynamisme. Sur la nouvelle BMW Série 4, les muscles saillants de la carrosserie au niveau des ailes avant et arrière représentent des surfaces sensuelles. L’élément fort de ce modèle est l’arête basse sur les flancs qui évoque une ligne en Z et produit un jeu de lumière dynamique ».

Émissions de CO2 0 g/km (cycle combiné)
Consommation de carburant 0 l/100 km (cycle combiné)
La consommation d'énergie 20 - 16 kWh/100 km (cycle combiné)

Design auto : de l’étude à la série

Chez BMW, il existe trois types d’études différents. Les modèles « Hommage » qui s’inspirent de modèles historiques en les réinterprétant avec modernité. Les modèles « Vision Vehicle » avec lesquels nous voyons très loin dans le futur. Et les modèles « Concept Car » qui offrent une perspective concrète sur les prochains modèles de série. Ils jouent sur diverses thématiques stylistiques qui se retrouvent plus tard sur la route, interprétées d’une certaine manière, car pour les modèles de série, il existe des incontournables. En revanche, concernant toutes les études et tous les concepts, les designers ont les mains libres pour leurs ébauches. Enfin, le dessin auto chez BMW doit produire un ensemble cohérent à partir des lignes et des détails imaginés. C’est ainsi que des choix adoptés deviennent des éléments de design qui cheminent des concept cars aux véhicules de série. Christopher Weil est particulièrement fier de ça sur la BMW Série 4. « La double calandre verticale a été une idée centrale dès le début. Que cet élément de design iconique soit passé du concept car à la route est une affirmation forte. Comme l’est la BMW Série 4 dans sa globalité ».

Photos : BMW ; Auteure : Markus Löblein ; Animations : Nicolas Guyon

THE 4 Gran Coupé

Mehr erfahren