Dessin BMW : esquissez la voiture de vos rêves

7 min de lecture
Dessin BMW pas à pas : avec un tutoriel vidéo et les conseils de designers BMW, nous vous aidons à coucher sur papier la silhouette de la voiture de vos rêves dans les règles de la perspective. Ainsi, même débutant, votre croquis sera réussi !

Le 31 juillet 2020

N’avez-vous jamais rêvé d’être designer automobile ? De dessiner une voiture sortie de votre imagination ou même votre propre BMW ? Rien de plus facile ! Dans notre tutoriel vidéo, nous vous expliquons pas à pas, à l’exemple de la nouvelle BMW Série 2 Gran Coupé, comment apprendre à dessiner la BMW de vos rêves. Tout ce qu’il vous faut, ce sont des crayons et du papier. Avec les conseils de deux designers automobiles extérieurs BMW, même les débutants obtiendront un croquis de voiture quasiment parfait !

_

En vidéo : le designer BMW Anders Thøgersen vous explique comment dessiner une BMW Série 2 Gran Coupé

Dessin auto : 5 conseils par Anders Thøgersen

Observer les voitures

Avant de vous lancer dans votre premier croquis de voiture, vous devriez rassembler le plus d’impressions possible. Observez les voitures sur la route. Quelles sont leurs proportions ? Comment évoluent les lignes en fonction de la lumière ? Quels sont les éléments qui ressortent le plus ? Quel est l’angle de vue qui donne aux véhicules un aspect plus dynamique ?

Prendre son temps

Mon conseil aux débutants : n’espérez pas réussir brillamment dès le premier essai. Ayez le courage de vous égarer : il n’y a pas d’erreurs, juste de nouvelles idées. Réfléchissez à la forme et à la silhouette de votre concept auto BMW idéale. Que verra-t-on sur votre dessin, une voiture de course ? Un coupé ? Une limousine ? Quelle impression doit se dégager de votre croquis de voiture ? Du dynamisme ? De la grandeur ? De la générosité ? Que doit souligner la ligne caractéristique ? Qu’en est-il du rôle de la grille du radiateur et de la calandre ? Comment les différentes lignes interagissent-elles ? Vous ne savez pas comment dessiner une voiture ? Alors commencez par tracer quelques esquisses sur du papier pour vous faire une idée des grandes lignes de la voiture. En design auto, il faut du temps pour développer une silhouette équilibrée. Je compare volontiers le dessin avec le travail d’un cuisinier : pour développer des recettes et trouver le plat parfait, il faut tester de nombreux ingrédients, couper beaucoup de légumes et abandonner certaines idées ou combinaisons en chemin. Pour parfois tout recommencer.

Avant de faire le premier trait, réfléchissez à la forme et à la perspective que devrait avoir la voiture. Laissez toutefois suffisamment de place à l’improvisation – l’idée parfaite se développe progressivement.
Anders Thøgersen

Designer automobile extérieur BMW

Ombrer et nuancer

Une règle fondamentale, que j’ai apprise durant mes études déjà, est qu’il y a toujours une source de lumière, généralement le soleil. Elle définit la manière dont portent les ombres de l’esquisse. Plusieurs surfaces claires doivent se trouver là où les rayons du soleil éclairent directement le véhicule. À l’inverse, les ombres sont les zones les plus sombres. Mon conseil : attribuez un nombre de un à dix aux nuances et divisez les zones de la carrosserie en fonction de leur degré d’éclairage. En matière de dessin de voiture, le but est de créer une dramaturgie et un mouvement passionnant en jouant sur le contraste clair/obscur. La technique de dessin nous enseigne aussi de commencer par combler les zones plus claires en dessinant des traits de la pointe du crayon, puis d’utiliser la partie la plus plate de la mine pour créer des surfaces de plus en plus foncées.

Trouver sa propre ligne

Les premières lignes ne devraient jamais être parfaites quand vous vous lancez dans votre dessin BMW. Ne tracez pas une seule ligne ininterrompue du capot jusqu’au hayon arrière. Réalisez votre esquisse à main levée, en toute légèreté, apprivoisez votre croquis de voiture progressivement. Avec une ligne trop parfaite, la forme devient rapidement ennuyeuse. Un dessin devrait être personnel et les traits naître des émotions. Quand on est débutant, apprendre à dessiner consiste aussi à se familiariser petit à petit avec les règles de la perspective. Commencez par la vue latérale en deux dimensions. Une fois que vous aurez acquis de l’assurance dans la technique de dessin, vous pourrez vous lancer dans les premières esquisses en trois dimensions, en vous aidant de lignes auxiliaires. Pour cela, imaginez la voiture comme une boîte dans la pièce. Chaque croquis de voiture aiguisera votre compréhension de la représentation dans l’espace.

Utiliser correctement les couleurs

La couleur apporte la dernière touche au dessin de voiture. Pour l’appliquer correctement, il faut toutefois avoir compris les proportions d’un véhicule. La couleur apporte de l’émotion et donne vie au métal et aux matériaux. N’oubliez pas que la voiture interagit toujours avec son environnement. Si elle est de couleur grise métallisée, elle paraîtra presque bleue à la lumière du soleil, le ciel s’y reflétant. Dans les zones à l’ombre, notamment près du sol, l’argent peut en revanche prendre un ton très chaud. Utilisez la roue des couleurs pour vos orienter. Plus la couleur rouge est claire, plus elle tend vers l’orange, puis le jaune, pour évoluer vers le lilas dans les zones à l’ombre. Un véhicule vert peut paraître orange, voire jaune, au soleil, tandis que les parties à l’ombre peuvent paraître bleu froid. La couleur apporte une troisième dimension au véhicule : essayez donc de garder ces règles à l’esprit quand vous dessinez.

Comment dessiner une voiture : 5 conseils d’Anne Forschner

Esquisse 2D : le début

Je recommande aux débutants souhaitant dessiner une voiture de commencer par une vue latérale en deux dimensions. Personnellement, j’attaque toujours avec la surface de base, c’est-à-dire le sol. Déterminez à quel endroit doit se trouver la voiture. Placez ensuite les deux roues sous forme de cercle sur ce que vous avez défini comme étant le fond. Réfléchissez à la forme de base : allez-vous dessiner une voiture de sport ou un SUV ? Votre véhicule aura-t-il un nez plat ou un hayon arrière haut ? Une fois ces éléments définis, la voiture se construit progressivement. Reliez les roues et définissez la silhouette en traçant successivement des traits fluides.

On esquissera la silhouette de la vue latérale de gauche à droite, toujours depuis le capot avant jusqu’à l’arrière, de manière fluide.
Anne Forschner

Designer automobile extérieur BMW

Esquisse 2D : les détails

Après l’esquisse de la forme de base de l’auto à dessiner, vous pouvez vous lancer dans les détails de votre dessin technique. Définissez la structure du toit, ou « greenhouse », avec les montants et les vitres. L’avant et l’arrière du véhicule sont fonction de la forme de la carrosserie. Pour terminer, il faut encore penser aux détails tels que les phares, le radiateur, les rainures, les orifices de ventilation ou les jantes et les placer au bon endroit.

Esquisse 3D : les points essentiels

Il n’y a pas de voiture facile à dessiner, mais coucher un véhicule en trois dimensions sur le papier est une tâche réellement exigeante. Ici, il est important de commencer par réfléchir à l’endroit où doit se trouver la voiture dans l’espace. Si vous ne savez pas comment dessiner une voiture en perspective, des lignes de soutien vous aideront, également pour trouver les bonnes proportions. Imaginez votre dessin de BMW comme l’esquisse d’une maison. Dans les deux cas, les points de fuite jouent un rôle central. Trois éléments sont décisifs ici : la ligne horizontale, les lignes de fuite et le point de fuite. La ligne horizontale correspond à la hauteur des yeux. Tout ce qui se trouve plus haut oblige à les lever. Inversement, tous les éléments placés sous cette ligne forcent à baisser le regard. Les lignes de fuite sont celles qui partent au loin. Elles touchent la ligne d’horizon à un endroit appelé point de fuite. Si le regard doit tomber sur les arêtes ou les angles d’un objet, il est aussi possible de travailler avec deux ou trois points de fuite. Pour la représentation dans l’espace, cela signifie que les formes et les lignes de la voiture esquissée semblent se rapprocher de façon toujours plus dynamique au loin. C’est la raison pour laquelle le métier de designer automobile demande d’être capable de bien se représenter les choses dans l’espace. Mais la technique de dessin et de telles aptitudes peuvent être entraînées, pourquoi pas à l’école de design automobile de France ? Faites donc preuve de courage et saisissez vos crayons !

Ombrage

L’essentiel dans cette technique de dessin est de prendre son temps, de procéder lentement. Pour l’ombrage, veillez dans un premier temps à laisser libres toutes les surfaces orientées vers le haut. C’est en effet sur celles-ci que tombe la lumière. Hachurez ensuite progressivement les autres parties de la voiture en gris clair. Plus la surface tournée vers le sol est importante, plus vous comblerez ces zones de traits parallèles rapprochés. Quand les véhicules sont exposés à la lumière, les surfaces tournées vers le haut reflètent le ciel et sont donc plus claires que celles orientées vers le sol. Le design auto joue justement avec ce contraste entre légèreté et lourdeur, entre clair et obscur.

Couleur

Si vous souhaitez donner des couleurs à votre voiture, commencez si possible avec le plus faible dégradé de la teinte choisie. La carrosserie doit-elle être mate ou brillante ? La réflexion de la lumière et des ombres ne sera pas la même selon ce que vous choisissez. Commencez de préférence par les dégradés de gris pour ensuite souligner les zones correspondantes en rouge. Un effet de clair/obscur en résultera automatiquement. Mais ici aussi, la règle est qu’il n’y a pas de première ébauche parfaite. C’est l’entraînement qui fait le maître !

Auteure : Markus Löblein ; Photos/Vidéos : BMW