THE 8 : art numérique avec l’intelligence artificelle

7 min de lecture
Que pourrait créer un algorithme nourri de 50 000 images d’œuvres d’art couvrant 900 ans d’histoire de l’art et d’art contemporain ? Le technologue créatif, Nathan Shipley et le collectionneur et fondateur d’ArtDrunk, Gary Yeh, font de cette question une réalité époustouflante avec l’aide de l’intelligence artificielle, créant ainsi un nouveau chapitre dans la longue histoire commune de l’art, de l’innovation et de BMW, pour un nouveau concept artistique. Pour « The Ultimate AI Masterpiece », un chef-d’œuvre numérique est projeté sur un écran très spécial : la BMW Série 8 Gran Coupé.

Le 17 mai 2021

Activer les notifications push

Mobilité innovante, futures tendances captivantes et tours/minute élevés : Inscrivez-vous dès maintenant pour être informé des dernières actualités.

Abonnement réussi.

Abonnement échoué.

Si vous avez besoin d'aide, suivez le lien pour obtenir de l'aide.

Qu’est-ce que ce son ?

Vous pouvez également écouter cet article sur Changing Lanes, le podcast officiel de BMW. 

Outre des articles lus à voix haute, Changing Lanes vous propose chaque semaine de nouveaux épisodes remplis d’infos exclusives sur les thèmes de la technologie, du lifestyle, de l’automobile et bien plus encore... Présentés par Nicki et Jonathan. 

Retrouvez Changing Lanes et abonnez-vous sur toutes les principales plates-formes de podcasts.

Un algorithme peut-il repenser l’art ? Le Creative Technologist américain Nathan Shipley, artiste moderne, s’intéresse depuis un certain temps au potentiel de l’intelligence artificielle en matière de conception innovante – et voit dans la créativité numérique l’avenir de nouvelles formes d’expression. « La technologie IA est un nouveau moyen d’expression créatif. C’est un terrain de jeu fascinant où l’art rencontre l’algorithme et devient un outil incroyable pour les artistes », explique Nathan Shipley. Inspiré par le désir d’explorer de nouvelles technologies, il a lancé un projet dans lequel un algorithme d’IA apprend différents styles en intégrant 900 ans d’histoire de l’art, puis en générant quelque chose d’entièrement nouveau à partir de cette histoire.

« Travailler avec un grand ensemble de données d’œuvres historiques en tandem avec des œuvres contemporaines sélectionnées par Gary Yeh donne lieu à des combinaisons magnifiques donnant à réfléchir. La projection d’images évolutives sur la voiture comme une toile est un clin d’œil direct à l’histoire de BMW, qui unit art et technologie. »

En vidéo : Découvrez l’œuvre d’art d’IA sur la BMW Série 8 Gran Coupé.

-

BMW et l’art : une relation dynamique

Combler le fossé entre l’art et la technologie est profondément ancré dans les gènes de BMW et représente un lien important entre le passé, le présent et l’avenir. Un exemple innovant de la manière dont l’art et l’automobile peuvent être combinés esthétiquement sont les BMW Art Cars, qui reflètent les développements culturels et historiques de l’art, du design et de la technologie. Depuis 1975, des artistes célèbres du monde entier dessinent les voitures BMW de leur époque, sublimant ainsi l’art BMW. Les expositions de la BMW Art Car Collection comprennent à ce jour des œuvres d’artistes renommés comme Alexander Calder, Frank Stella, Roy Lichtenstein, Andy Warhol, David Hockney, Jenny Holzer, Olafur Eliasson, Cao Fei, John Baldessari et Jeff Koons (➜ Lisez également : Wild at Art : l’histoire de BMW Art Cars).

Inspiré par 900 ans d'histoire de l'art

« Depuis 50 ans, BMW soutient les beaux arts et la culture par le biais de nombreuses initiatives visant à interagir avec les gens du monde entier de manière authentique », a déclaré Uwe Dreher, vice-président du marketing de BMW Amérique du Nord. « Nous poursuivons dans cette voie en 2021, en cherchant des moyens nouveaux et créatifs d’engager le public. Nous entrons dans un environnement virtuel où nous combinons l’art séculaire, l’art contemporain spécifique et la dernière technologie intelligence artificelle pour créer quelque chose de complètement nouveau et passionnant. »

Hedwig Solis Weinstein, responsable de BMW Brand Cooperations Arts & Design, a ajouté : « La créativité et la collaboration entre les disciplines et les individus sont essentielles à nos aspirations culturelles. Nous avons estimé qu’il était important de faciliter un dialogue entre le technologue en IA Nathan Shipley et le collectionneur et fondateur d’ArtDrunk, Gary Yeh, afin de créer des synergies entre la technologie, l’art historique et contemporain – et d’inclure des artistes inspirants issus de nos initiatives tels que Leelee Chan et Jamal Cyrus. »

50 000 œuvres d’art comme base d’inspiration

Inspiré par Hugo McCloud

Comme les humains, l’intelligence artificielle, (également désignée par les termes d’IA machine learning) peut apprendre, elle a juste besoin d’un professeur et de connaissances – c’est la tâche à laquelle Nathan Shipley s’est consacré. « Pour entraîner une intelligence artificielle à comprendre l’art, ce n’est pas différent de ce qui se passe avec les humains », explique l’expert. « En tant que peintre en herbe, par exemple, vous allez dans un musée, vous recueillez des impressions provenant des styles dont vous voulez vous inspirer – que ce soit le cubisme ou l’expressionnisme – puis vous peignez cela chez vous ou dans votre atelier. Mais ici, l’algorithme trouve automatiquement les motifs et les éléments stylistiques qui composent le cubisme ou l’expressionnisme. »

Au lieu de pinceaux, de peintures, de marteaux et de ciseaux, l’IA travaille exclusivement avec des données. Des tas et des tas de données. Pour lui donner la matière dont il a besoin, Nathan Shipley, véritable artiste IA, a alimenté la mémoire de données avec une sélection d’images. « Nous avons nourri l’IA de plus de 50 000 motifs issus d’œuvres d’art de toutes les époques, soit près de 900 ans d’histoire de l’art », révèle Nathan. À partir de ces données, l’IA génère des œuvres d’art entièrement nouvelles en synthétisant et en faisant évoluer ce qu’elle a appris sur l’art historique.

Inspiré par Kyungah Ham

Mais l’équipe BMW voulait aller encore plus loin. Pour répondre à cette vision moderne, BMW a réuni Nathan Shipley et Gary Yeh. « En faisant appel à Yeh, qui a sélectionné 50 œuvres d’art contemporain d’artistes connus et émergents, l’IA a appris à combiner l’ensemble des données historiques et l’art moderne. Pour Yeh, « ce qui est fascinant, c’est de toujours explorer ce que l’art signifie pour d’autres personnes et d’apprendre de différentes perspectives. Au cours d’une période inhabituellement isolée de l’histoire, nous avons sauté sur l’occasion d’organiser et de collaborer avec des artistes du monde entier pour offrir aux spectateurs une véritable expérience artistique par le biais de moyens numériques », a déclaré Gary Yeh. « Il a été particulièrement excitant de repousser les limites de l’art, de voir comment la technologie peut avoir un impact sur le monde de l’art dans les années à venir, et de s’appuyer sur 50 ans d’engagement culturel chez BMW. »

Yeh a également trouvé que la symbiose entre les voitures et l’art était un défi passionnant : « Ce qui unit l’art et les voitures comme la BMW Série 8, c’est qu’elles repoussent les limites du statu quo. Avec les voitures, il y a cette course à la vitesse et aux nouvelles technologies. Et avec l’art, c’est l’expérimentation constante des matériaux et des possibilités d’expression. Les deux sont également liés par leur appréciation commune de l’esthétique. »

Inspiré par Jamal Cyrus

En faisant appel à Gary en tant qu’expert pour compléter son style personnel avec des œuvres d’art sélectionnées, il est désormais possible de répondre à des questions telles que : « Que se passe-t-il lorsque l’on modifie l’équilibre du modèle pour passer d’une approche globale à une approche intentionnelle et curative ? » « Que se passe-t-il quand on permet à l’art de ces artistes de changer la compréhension de la machine de ce qu’est l’art ? ». Ainsi, on explore les méthodes permettant aux humains d’utiliser l’intelligence des machines comme un incroyable outil technologique pour créer de l’art ensemble.

L’intelligence artificielle crée avec des modèles

Inspiré par Lee Bae

Mais comment des idées novatrices et une expérience riche de plus de 50 000 motifs peuvent-elles devenir une œuvre d’art ? La sélection minutieuse de Gary Yeh a été décisive. L’expert en art précise : « Si une ou deux œuvres d’art peuvent être très impressionnantes en soi, c’est lorsque je trouve des liens entre différentes œuvres d’art et, plus généralement, entre différents aspects de la culture, que je tire le plus de valeur de l’art. La curation permet de relier les points pour montrer une image plus large. »

C’est cette image globale que l’IA assemble à partir des ensembles de données existants, en agissant comme notre cerveau, explique Nathan Shipley. « Pour ce projet, nous avons travaillé avec des réseaux de neurones artificiels. Ils sont calqués sur la structure du cerveau humain, qui traite les informations par le biais d’un réseau de neurones. On modélise donc un algorithme qui produit un résultat pour chaque entrée. À chaque session de formation, la pondération et donc l’algorithme sont ajustés afin que le réseau produise des résultats de plus en plus précis et de meilleure qualité. Le traitement de l’information catégorise les données d’entrée, les classe et crée un modèle à partir de celles-ci. L’IA dispose ainsi d’un modèle complet, à multiples facettes, qui combine toutes les informations et les traits de caractère des connaissances et des ensembles de données sur l’art. »

Inspiré par Leelee Chan

Mais l’intelligence artificielle peut-elle aussi acquérir son propre style, qui est ce qui rend les artistes uniques ? C’est également possible, révèle Nathan Shipley. « Nous influençons cet algorithme, et donc le style, par le choix des paramètres autant que par la curation des artistes dont l’IA est nourrie. Ce que nous incluons ou excluons affecte l’évolution de la créativité de l’IA. Parce que l’art requiert une intention, et le système ne l’apprend pas. Il apprend à créer des motifs et à générer un nouvel art. »

Expérience numérique

Mélange de tous les artistes contemporains sélectionnés

Vous ne pouvez pas vous empêcher d’être hypnotisé par l’art de l’IA en constante évolution sur la toile incroyablement unique qu’est la BMW Série 8 Gran Coupé, véritable œuvre numérique. Les influences formatrices du passé doivent être prises en compte au même titre que la pensée visionnaire. Et un petit rêve reste ouvert pour le moment : « Au tout début, nous avons imaginé une BMW Série 8 Gran Coupé glissant dans les rues de la ville la nuit avec cette peinture projetée de l’art IA qui change constamment par le biais d’un dessin numérique. Nous voulons encore développer une solution technique pour cela. L’attrait de l’extraordinaire est ce qui nous pousse à utiliser la technologie pour créer des images sensationnelles.

Une question demeure : l’IA pourra-t-elle un jour faire revenir des artistes comme Picasso ? »

Fond d’écran – pour le régal des yeux

-

Avec notre fond d’écran « The Ultimate AI Masterpiece », vous aurez toujours les œuvres d’art de l’IA en vue – à chaque occasion.
Nous proposons le fond d’écran non seulement pour votre téléphone portable, mais aussi pour votre tablette et votre ordinateur de bureau.

Téléchargez la version de bureau ici.

Unité centrale 1 (Télécharger ici)

Unité centrale 2 (Télécharger ici)

Unité centrale 3 (Télécharger ici)

Unité centrale 4 (Télécharger ici)

Unité centrale 5 (Télécharger ici)

Unité centrale 6 (Télécharger ici)

Unité centrale 7 (Télécharger ici)

Unité centrale 8 (Télécharger ici)

Téléchargez la version mobile ici.

Portable 1 (Télécharger ici)

Portable 2 (Télécharger ici)

Portable 3 (Télécharger ici)

Portable 4 (Télécharger ici)

Portable 5 (Télécharger ici)

Portable 6 (Télécharger ici)

Portable 7 (Télécharger ici)