Wild at Art : l’histoire de BMW Art Cars

12 min de lecture
BMW Art Cars – 3 mots pour l’association légendaire d’icônes automobiles comme la BMW M1 ou la BMW Z1 et d’artistes de renommée mondiale comme Roy Lichtenstein ou Jeff Koons. Pour savoir qui a conçu quel modèle BMW, comment et pourquoi, cliquez ici.

Le 12 octobre 2020

Activer les notifications push

Mobilité innovante, futures tendances captivantes et tours/minute élevés : Inscrivez-vous dès maintenant pour être informé des dernières actualités.

Abonnement réussi.

Abonnement échoué.

Si vous avez besoin d'aide, suivez le lien pour obtenir de l'aide.

Lorsque l’on parle d’Art Cars, ce sont bien sûr les œuvres d’art roulantes de BMW que l’on a à l’esprit. Et quand on doit citer une BMW Art Car, c’est souvent la BMW M1 Pop Art d’Andy Warhol dont on fait l’éloge. Toutefois, en se focalisant sur ce seul modèle, on néglige la collection unique et diversifiée composée de 19 BMW Art Cars, qui ont été créées depuis 1975 en collaboration avec des artistes internationaux de renom.

Les artistes sont fascinés par les voitures depuis leur création.
Prof. Dr. Thomas Girst

Communication et politique BMW Group, responsable de l’engagement culturel

Lorsque le pilote automobile français Hervé Poulain a eu l’idée, en 1975, de faire dessiner une voiture de course par un artiste, personne ne pouvait prévoir ce qui en découlerait : la combinaison la plus cohérente de l’automobile et de l’art. Le principe est simple : un artiste renommé conçoit une voiture de course BMW (plus tard également des voitures de série) en suivant ses propres idées. Des limites et des spécifications ? Il n’y en a aucune !

Les artistes se distinguent les uns des autres, tout comme les BMW transformées en œuvres d’art au moyen d’une grande variété de techniques graphiques et artistiques : des pures machines de course aux véhicules de série et aux voitures de sport rarissimes. Les résultats n’en sont que plus variés. Les véhicules ne ressemblent à aucun autre, chaque artiste a eu la liberté de choisir la technique qui lui semblait appropriée. En se promenant dans la galerie de la BMW Art Cars avec ses 19 pièces uniques, seules trois questions restent malheureusement ouvertes : quand sortira la Art Car no 20, quel artiste pourra passer à la postérité à travers la collection légendaire et surtout : avec quel modèle de BMW ?

#1

Alexander Calder / BMW 3.0 CSL / 1975

Qui aurait pu deviner en 1975 que la voiture de course BMW 3.0 CSL conçue par le sculpteur américain Alexander Calder serait le prélude d’une série artistique devenue légendaire aujourd’hui ? Personne, pas même chez BMW. Hervé Poulain lui-même s’est adressé au constructeur automobile. L’idée des BMW Art Cars n’est donc pas née des plans d’un département de relations publiques, comme l’a confirmé le professeur Thomas Girst, responsable de l'engagement culturel BMW Group. Hervé Poulain a ensuite piloté lui-même la BMW 3.0 CSL portant le no 93 aux 24 Heures du Mans (➜ Lisez également : 24 heures qui donnent la chair de poule). Il n’a certes pas franchi la ligne d’arrivée, mais l’impact de la Calder-Mobil multicolore au niveau du public a été remarquable. Cela a été le véritable signal de départ de la BMW Art Cars.

#2

Frank Stella / BMW 3.0 CSL / 1976

Un an plus tard, Frank Stella, le compatriote de Calder, lui emboîte le pas. Il a également choisi une BMW 3.0 CSL, qui a également participé à la course d’endurance du Mans – avec le numéro 21. Pour Stella, fan de sport automobile, la conception de la BMW Art Car no 2 a été un honneur particulier. La conception de son œuvre d’art automobile mettait en lumière la base technique de son objet d’origine. Le résultat en fut une grille de lignes qui ressemblait à du papier millimétré surdimensionné. Le tout en noir et blanc, de sorte que la voiture de course, d’une puissance énorme de 750 ch, se distinguait des nombreux autres concurrents, pour la plupart multicolores, présents sur la grille de départ. Comme pour la voiture de Calder, la peinture avait là aussi été appliquée par le légendaire maître de la peinture chez BMW, Walter Maurer.

#3

Roy Lichtenstein / BMW 320i Turbo / 1977

Un an plus tard, en 1977, la troisième BMW Art Car, toujours conçue par un Américain, est apparue. L’artiste du Pop Art Roy Lichtenstein a utilisé les « points de benday » typiques de son art. De plus, un paysage semblait s’étirer sur les flancs de la BMW 320i Turbo. Bien évidemment, cette voiture de course n’est pas non plus devenue immédiatement une pièce d’exposition : elle a d’abord fait ses preuves dans la dure vie quotidienne du sport automobile, et bien sûr au Mans. Les pilotes Hervé Poulain et Marcel Mignot ont conduit ce modèle portant le numéro de départ 50 pour terminer à la 9ème place au classement général et à la première place de sa catégorie.

#4

Andy Warhol / BMW M1 / 1979

L’exemple le plus célèbre de la série des BMW Art Car est probablement la BMW M1, peinte par Andy Warhol lui-même. La super voiture de sport de Bavière est une légende en soi. Grâce au design de l’artiste Pop Art probablement le plus célèbre de tous les temps, la BMW M1 en version de course est devenue l’une des voitures à la valeur la plus inestimable de l’histoire. Ce que Warhol avait en commun avec ses prédécesseurs : lui aussi ne recevait aucune rémunération pour son travail. Mais au lieu de concevoir un modèle réduit, comme l’avaient fait ses collègues artistes, et de faire peindre la voiture, l’Américain a lui-même mis la main à la pâte. « J’ai essayé de représenter visuellement la vitesse. Quand une voiture va très vite, toutes les lignes et les couleurs se brouillent », expliquait l’artiste peintre automobile. Warhol a littéralement illustré cette rapidité, puisqu’il a appliqué six kilos de peinture en seulement 28 minutes. La voiture de course à moteur central a elle-même été rapide lors de sa seule course, au Mans en 1979, où elle a engrangé la sixième place au classement général. La compétitrice multicolore est ensuite entrée au musée.

#5

Ernst Fuchs / BMW 635 CSi / 1982

Et voici la numéro 5 ! Quel numéro ! L’Autrichien Ernst Fuchs a opté pour une BMW 635 CSi en 1982. Le résultat fut la « Renard de feu à la chasse au lièvre » – la première BMW Art Car basée sur une voiture de série. Il s’agissait aussi dès le départ d’une pure pièce d’exposition. Jusqu’alors, Fuchs était connu pour ses images de saints de grande taille. Bien que son objet d’art automobile BMW soit loin de tout cela, elle est néanmoins devenue une icône. Grâce aussi aux flammes impressionnantes sur un fond noir.

#6

Robert Rauschenberg / BMW 635 CSi / 1986

La no 6 de la série Art Car vient d’un autre pionnier du Pop Art, lui aussi américain, Robert Rauschenberg. Cette BMW, une 635 CSi, n’a elle non plus participé à aucune course. Et elle est aujourd’hui encore la seule BMW Art Car qui a été conduite sur la route – par Rauschenberg lui-même ! Il a créé son œuvre d’art à l’aide d’œuvres d’autres artistes, qu’il a traitées à l’aide de techniques photographiques, puis appliquées sur la carrosserie du coupé BMW grâce à l’application de films. Il s’agissait des collages typiques du style de Rauschenberg. Il a montré avec sa BMW 635 CSi, entre autres choses, à quel point les trois univers de l’art, de la nature et de la technologie sont liés.

#7

Michael Jagamara Nelson / BMW M3 Groupe A / 1989

Michael Jagamara Nelson, un artiste venu d’Australie, a été à l’origine de la BMW Art Car no 7. Une BMW M3 noire dans sa version de course du groupe A a été élaborée en sept jours pour devenir une œuvre d’art reflètant la culture et l’expérience des paysages des Aborigènes australiens. L’Australien était lui-même soutenu par des amis artistes. Pour préserver l’art de leur culture, les Aborigènes cryptent leurs images – et créent des motifs qui sont transmis aux autres Aborigènes par les peintures rupestres au fil des générations. Avec cette technique, la BMW M3 semble ainsi elle aussi être un mystère universel et coloré. Nelson a déclaré, à propos du processus de création, qu’il avait traité de ses rêves dans les images dessinées sur cette BMW. Pour une voiture de rêve, évidemment.

#8

Ken Done / BMW M3 Groupe A / 1989

En 1989, Ken Done réalisa à la perfection un doublé australien avec la BMW Art Car no 8. Tout comme l’objet mêlant l’art et l’automobile de Nelson, elle était basée sur une voiture de tourisme BMW M3 du groupe A. Cependant, l’art de Done, contrairement à la voiture de Nelson, symbolisait l’Australie moderne. La voiture avec conduite à gauche attirait l’attention dès le premier regard, sa peinture étant des plus colorées. L’objectif de Done était d’illustrer les côtés joyeux de sa patrie avec sa BMW Art Car. On peut y voir la nature, le soleil et les plages, ainsi que des poissons et des perroquets. La BMW M3 de Dones peut être décrite avec un adjectif simple : positive ! Tout comme le modèle de la BMW Art Car Collection de Nelson, la BMW M3 de Dones a été poursuivie par de nombreux concurrents sur les circuits d’Australie avant de devenir une œuvre d’art.

#9

Matazo Kayama / BMW 535i / 1990

Avec la BMW Art Car no 9, une voiture de série était à nouveau mise à l’honneur dans l’art de l’automobile : une BMW 535i. Il s’agissait de la première voiture conçue par un artiste asiatique – et elle se distinguait par sa discrétion bienveillante. L’artiste japonais Matazo Kayama a emballé la BMW Série 5 dans une robe peinte à l’aérographe. Grâce à un procédé spécial d’impression par film, il a fait apparaître sur la carrosserie un paysage stylisé aux abords d’une rivière. Kayama lui-même a dit de son inspiration : « Mon travail doit avoir l’apparence de cristaux de neige ».

#10

César Manrique / BMW 730i / 1990

À l’occasion de cet anniversaire non officiel, César Manrique a pu apporter sa contribution au projet « BMW Art sur roues ». L’avant-gardiste espagnol a choisi une BMW Série 7 pour ce projet en 1990. Et si les observateurs reconnaissent des éléments de la nature dans les couleurs vives et les formes abstraites de la carrosserie, ils ont raison. Car Manrique s’est inspiré de la nature de l’île de Lanzarote. L’élément noir du design représente la pierre de lave de l’île des Canaries, le vert la forêt tropicale, le rouge la vie. De plus, on reconnaît dans les formes fluides ce qui est essentiel pour Manrique dans une automobile : le transport rapide de ses passagers.

#11

A.R. Penck / BMW Z1 / 1991

Le modèle de BMW que A. R. Penck, né à Dresde – de son vrai nom, Ralf Winkler – a conçu selon ses idées est en soi une œuvre d’art, une rareté : la BMW Z1. Avec son langage des formes radicalement nouveau pour son époque et ses portes latérales escamotables, la BMW Z1 est encore aujourd’hui un jalon dans l’histoire de l’automobile BMW. Penck a créé sa contribution venant compléter la série BMW Art Cars quatre ans après le lancement du roadster. Inspiré par l’univers des peintures rupestres, il a créé des figures et des signes abstraits. Que signifient-ils ? L’artiste lui-même n’a jamais apporté aucun élément de décryptage – ce qui fait certainement partie de l’attrait de cette voiture de sport artistique.

#12

Esther Mahlangu / BMW 525i / 1991

La douzaine de voitures de la BMW Art Car Collection a été complétée par cette BMW Série 5 de 1991. Plus remarquable encore : pour la première fois, une femme a pris en charge le design d’une BMW Art Car. Son design se laisse facilement déchiffrer et constitue une réminiscence de la culture africaine. Plus précisément, il s’agit de « la décoration intérieure de sa tribu », a déclaré Mahlangu pour expliquer la conception de l’Art Car, appelée « Motif Ndebele ». Une tradition qui se transmet de génération en génération – exclusivement entre femmes. L’artiste a pris une semaine pour concevoir sa contribution à la série Art Cars. Comme la plupart de ses prédécesseurs et successeurs, la no 12 est purement une pièce d’exposition. Et bien sûr, un spécimen unique.

#13

Sandro Chia / BMW M3 GTR / 1992

Sur ce prototype de course de la BMW M3 E46 GTR, Sandro Chia s’est fait plaisir. L’artiste italien lui-même a contacté BMW pour pouvoir concevoir une Art Car. Le résultat est impressionnant : le spectateur se sent observé quel que soit l’angle de vue, car des visages aux yeux grands ouverts couvrent toutes les surfaces de la carrosserie. Chia l’a exprimé ainsi : « De nombreux regards sont braqués sur une voiture. Les gens la fixent. Cette voiture-là reflète ces regards. »

#14

David Hockney / BMW 850 CSi / 1995

Depuis l’Italie, le voyage d’Art Car se poursuit en Angleterre. Car la superstar britannique David Hockney est également représentée avec un modèle dans la BMW Art Car Collection. Dans ce cas, c’est BMW qui a courtisé l’artiste, avec persistance et finalement avec succès. La BMW 850 CSi de Hockney est le résultat d’un long processus de conception, car, selon les propres dires de l’artiste de Pop Art, il ne s’agissait pas simplement d’appliquer un peu de peinture. Au lieu de cela, il a démonté la voiture avec ses moyens d’artiste-peintre et l’a retournée complètement. Il a ainsi fait ressortir ce qu’il pensait être sous la peau de la voiture, sous sa carrosserie : sa technologie fascinante.

#15

Jenny Holzer / BMW V12 LMR / 1999

Fast Art – c’est avec ce mot-clé que l’on pourrait résumer l’œuvre de Jenny Holzer au premier abord. Du moins en ce qui concerne l’objet final, une BMW V12 LMR pour les 24 Heures du Mans. L’artiste elle-même est surtout connue pour ses paroles critiques, pour ses déclarations qui visent à stimuler la réflexion, à polariser. À sa manière bien à elle, elle a fait appliquer des phrases avec des lettres chromées réfléchissantes et des films fluorescents sur la peinture blanche de la voiture de course. Des déclarations telles que « Vous êtes si complexe que vous ne réagissez pas au danger ». Vous vous demandez ce que cela signifie ? Alors Holzer a atteint son but...

#16

Olafur Eliasson / BMW H2R / 2007

L’art automobile d’Ólafur Elíasson diffère radicalement des précédents véhicules de la série BMW Art Car. L’œuvre du Danois d’origine islandaise est en rupture radicale avec les précédentes Art Cars. Une voiture est tout d’abord méconnaissable, l’objet ressemble à un énorme cocon. Eliasson est connu pour traiter de la nature et des phénomènes physiques dans son art. C’est une description appropriée du véhicule issu de son travail, car sous la coque se trouve un prototype de course qui fonctionne à l’hydrogène. Retour au cocon : la coque de la BMW H2R est constituée de plaques de métal qui ont été aspergées d’eau dans une immense chambre froide. Le résultat est une carapace de glace qui maintient la voiture captive. L’objet mobile est devenu un bien immobilier – l’approche d’Elíasson pour aborder la durabilité de notre société.

#17

Jeff Koons / BMW M3 GT2 / 2010

Il est bien sûr impossible de ne pas associer Jeff Koons et BMW Art Car et son modèle est évidemment un must dans la liste de ces artistes de haut niveau. Sa voiture a marqué le retour au Pop Art et, pour la série BMW Art Car, le retour à ses origines. La BMW Art Car M3 GT2 de l’Américain exprime un message clair à travers chaque fibre de la carrosserie : je suis rapide ! Les éléments aux couleurs pétillantes semblent voler le long de cette voiture. Même à l’arrêt, elle semble prête à bondir et déborder de puissance. En 2010, la voiture a participé aux 24 Heures du Mans et est devenue la coqueluche du public – ici aussi, l’art de Koons jette un pont vers ses ancêtres de la série BMW Art Car.

#18

Cao Fei / BMW M6 GT3 / 2017

Cette BMW Art Car a été conçue par l'artiste multimédia Cao Fei. En hommage au matériau de nombreuses voitures de course, le carbone, l’artiste chinoise Cao Fei a choisi la structure de ce matériau comme couleur de fond pour son projet. La BMW Art Car no 18 ne dévoile son effet qu’en association avec l’application qui l’accompagne. Par le biais de la réalité augmentée, la voiture de course noire devient l’épicentre d’une tempête de couleurs qui fait rage sur le véhicule. Ainsi, Cao Fei fusionne le monde réel et le monde numérique.

#19

John Baldessari / BMW M6 GTLM / 2016

La BMW M6 GTLM de 2016, conçue par John Baldessari, est également un grand modèle d’art BMW, et les amateurs de BMW Art Cars ont dû attendre six longues années avant de pouvoir admirer une nouvelle pièce. Baldessari a utilisé ses éléments de design de façon minimaliste, mais sur de larges surfaces et de manière efficace. Le nom est à lui seul tout un programme et peut être lu en majuscules sur la porte du conducteur : « FAST ». La vitesse – c’est ce qui caractérise les voitures de course comme la BMW M6 Art Car GTLM. Et comme l’a dit l’artiste lui-même : « La BMW Art Car est certainement l’œuvre d’art la plus rapide que j’ai jamais créée ».

Voici l’histoire des BMW Art Cars

BMW Art Cars – 3 mots pour l’association légendaire d’icônes automobiles comme la BMW M1 ou la BMW Z1 et d’artistes de renommée mondiale comme Roy Lichtenstein ou Jeff Koons. Entre 1975 et 2017, 19 BMW Art Cars ont été créées – chacune étant une pièce unique et le reflet de l’art et de la sensibilité respectifs des designers.

Photos/Vidéo : BMW ; Auteure : Nils Arnold

BMW MUSEUM

En savoir plus