BMW

Découvrez les modèles, produits et services BMW :

VideoVideo
VideoVideo

OBSESSED X BMW : ISHOD WAIR

7 min de lecture
Skateur professionnel, icône de mode, amateur de voitures vintage et amoureux de BMW. Nous avons rendu visite à Ishod Wair, à Los Angeles. Il nous parle de chance, de l’importance d’être soi-même et de sa passion pour la marque BMW.

Le 24 mars 2022

obsessed by bmw bmw x obsessed obsessed featuring ishod wairobsessed by bmw bmw x obsessed obsessed featuring ishod wair

Une chose est très vite évidente lorsqu’on rencontre le skateur professionnel Ishod Wair pour la première fois : il aime vraiment, vraiment beaucoup les voitures BMW. Lorsqu’on se promène dans sa maison de Los Angeles, on remarque vite l’omniprésence des couleurs et du logo de la marque : tapis de collection réalisés par l’artiste Joshua Vides (➜ Lire également : La vitalité est la clé du succès), planches de skateboard et tasses à l’effigie de BMW ou encore, juste au-dessus de son buffet, trois affiches encadrées côte à côte représentant des modèles vintage de BMW. Ishod Wair est un fan et il n’a pas peur de le montrer.

BMW E30 ISHOD WAIR BMW E30 BMW E30 MODIFIÉE AMATEUR DE VOITURES BMW E30 ISHOD WAIR BMW E30 BMW E30 MODIFIÉE AMATEUR DE VOITURES

Toutefois, Ishod Wair n’est pas seulement passionné par les voitures. Au début de l’année, par exemple, il a défilé sur le podium de la marque Off White pour la collection été-automne 2022 du regretté Virgil Abloh pendant la Fashion Week de Paris. Ce défilé a attiré les plus grands noms du monde de la mode et d’ailleurs, dont, entre autres, Naomi Campbell, Serena Williams, Kendall Jenner, Cindy Crawford et Gigi Hadid. Voir un skateur professionnel parmi toutes ces personnalités était cependant quelque peu inhabituel. Beaucoup pensent que le monde de la contre-culture rebelle du skateboard et celui des podiums flamboyants de l’un des plus grands événements de mode internationaux ne se mélangent pas ; ce choc des cultures et des styles de vie semble inconcevable.

Pourtant, Ishod Wair prouve que c’est bien possible. Le jeune homme de 30 ans, originaire du New Jersey, repousse depuis longtemps les limites du statut de skateur professionnel. Il est aujourd’hui l’une des rares personnes à arpenter tant les rampes de skate que les podiums des défilés. C’est la personne à qui parler si l’on veut comprendre les courants sous-jacents qui ont fait de la culture de la rue un élément central du monde par ailleurs très conservateur de la mode.

La liberté de s’amuser

BMW E30 ISHOD WAIR BMW E30 BMW E30 MODIFIÉE AMATEUR DE VOITURES BMW E30 ISHOD WAIR BMW E30 BMW E30 MODIFIÉE AMATEUR DE VOITURES

« J’ai commencé à faire du skate à l’âge de huit ans », nous raconte Ishod Wair, alors que nous cherchons à comprendre où tout a commencé. « C’était une activité pour m’occuper. Peu de temps après, j’ai rencontré un ami, Chris, alors que je faisais du skate en bas de la rue. C’était aussi un skateur, et c’est comme ça que tout a commencé. Vingt ans plus tard, on est toujours amis. »

Ishod Wair révèle qu’au départ son père voulait que son fils joue au basketball plutôt qu’il fasse du skate. Ishod Wair, à l’époque, rêvait de devenir psychologue ou cuisinier. Le skateboard, dit-il, était plutôt un passe-temps anodin, et il n’a jamais rêvé de pouvoir en vivre.

BMW E30 ISHOD WAIR BMW E30 BMW E30 MODIFIÉE AMATEUR DE VOITURES BMW E30 ISHOD WAIR BMW E30 BMW E30 MODIFIÉE AMATEUR DE VOITURES

Malgré tout, il a continué à skater et très vite, il a découvert qu’il possédait un talent rare. Il a commencé à participer à des concours et a remporté sa première compétition professionnelle à 17 ans. Cette victoire, qui s’accompagnait d’un chèque de 100 000 dollars, a marqué le début d’une carrière professionnelle bien établie.

Son succès a été davantage renforcé lorsqu’il a remporté en 2013 le titre très convoité de skateur de l’année du magazine Thrasher. Presque une décennie plus tard, Ishod Wair continue sur sa lancée. Ainsi, en 2022 il a collaboré avec Nike Skateboarding, la marque de skate du géant américain, pour concevoir sa propre paire de chaussures. Lancer son propre modèle de chaussure de skate pro est une chose incroyablement rare pour quiconque dans le monde du skateboard, un exploit réservé aux meilleurs et aux plus grands noms.

Selon Ishod Wair, le skateboard invite chacun à être lui-même, et rien de plus. « Ce que j’ai toujours aimé dans le skate, c’est que c’est un sport interne. Tu es libre de faire tout ce que tu veux avec ton skate. Rien n’est bien ou mal, il n’y a pas de véritable structure. C’est la liberté : tu fais ce que tu veux, tout dépend de ce que tu considères comme amusant. C’est quelque chose que je continue d’adorer dans le skate. Tu fais ce que tu veux. »

Ce que j’ai toujours aimé dans le skate, c’est que c’est un sport interne. Tu es libre de faire tout ce que tu veux avec ton skate.
Ishod Wair

Un amour progressif

« Au départ, je n’étais même pas intéressé par les voitures », explique Ishod Wair, alors que nous l’interrogeons sur la façon dont il est passé du skate aux voitures BMW.

« Ma première voiture était très fiable. Je l’ai achetée parce que ma mère voulait que j’aie une voiture. Mais quand j’ai déménagé du New Jersey à la Californie, je n’ai pas pu l’amener avec moi. Et quand tu vis à L.A., tu es obligé d’avoir une voiture, sinon tu ne peux rien faire. Donc j’en ai cherché une. »

Ishod Wair s’est lancé dans ses propres recherches pour trouver la voiture de ses rêves. Il s’est rapidement concentré sur la BMW Série 3 vintage (E30). « Je la trouvais vraiment cool », dit-il. « J’aimais beaucoup l’esthétique de ces voitures BMW carrées. »

Bien sûr, l’apparence compte, mais ce qui a vraiment fait pencher la balance, c’est lorsque Ishod Wair a découvert la conduite de la BMW Série 3 classique. « Je n’avais jamais conduit de boîte manuelle auparavant, et je ne connaissais rien à la puissance », poursuit-il. « Pour finir, j’ai trouvé ma première BMW, une BMW 325i de 1990 (➜ Lire également : Comment lire les conventions de dénomination des BMW), et j’ai réalisé ce que conduire signifie réellement : sentir les vitesses, les vibrations de la voiture et la route sous vos pieds. C’est un sentiment incroyable, presque indescriptible, d’être ainsi connecté à quelque chose. C’est là que j’ai dit : “ Waouh, je comprends maintenant ! ” »

BMW E30 ISHOD WAIR BMW E30 BMW E30 MODIFIÉE AMATEUR DE VOITURES BMW E30 ISHOD WAIR BMW E30 BMW E30 MODIFIÉE AMATEUR DE VOITURES
J’ai réalisé ce que conduire signifie réellement : sentir les vitesses, les vibrations de la voiture et la route sous vos pieds. C’est un sentiment incroyable, presque indescriptible.
Ishod Wair

Des premiers souvenirs aux nouveaux départs

Comme c’est souvent le cas avec une première voiture, cette BMW 325i c’était pour Ishod Wair l’occasion d’apprendre, mais aussi de créer des souvenirs qui resteront gravés à jamais dans sa mémoire.

« Mon premier souvenir avec ma BMW, c’est que j’étais un très mauvais conducteur. J’apprenais à conduire une boîte manuelle et je me retrouvais souvent bloqué aux feux », se souvient-il en riant. « Mais certains de mes meilleurs souvenirs sont aussi liés à la conduite. Comme lorsque je conduisais seul dans un canyon à quatre heures du matin au clair de lune, le sourire aux lèvres, ou dans les collines de Malibu. J’ai adoré chaque seconde passée dans cette voiture. »

Malheureusement, cette idylle a pris fin. Alors qu’il tombait de plus en plus amoureux de la BMW Série 3, un instant de malchance a changé la donne. Un jour, fin 2021, alors qu’il roulait sur une petite route non loin de chez lui, un autre conducteur s’est rabattu précipitamment devant lui. Ishod Wair a percuté l’autre véhicule et sa BMW 325i bien-aimée était ruinée. Les images de la caméra-témoin de circulation confirment qu’Ishod Wair n’était pas en tort, mais sa précieuse BMW n’en était pas moins accidentée.

BMW E30 ISHOD WAIR BMW E30 BMW E30 MODIFIÉE AMATEUR DE VOITURES BMW E30 ISHOD WAIR BMW E30 BMW E30 MODIFIÉE AMATEUR DE VOITURES

Ishod Wair était évidemment désespéré et pire encore, il devait maintenant se lancer dans un processus long et potentiellement très frustrant pour trouver une nouvelle voiture.

C’était sans compter sur un nouveau rebondissement dans l’histoire d’amour d’Ishod Wair et de BMW. BMW a eu vent de l’incident et a proposé d’aider Ishod Wair à se procurer un nouveau véhicule pour qu’il puisse reprendre la route. Ishod Wair était évidemment très enthousiaste.

« Je n’en croyais pas mes oreilles. C’est plus que ce dont je rêvais. Je n’arrive pas à décrire à quel point j’étais heureux. J’ai encore du mal à y croire », Ishod Wair raconte.

Peu de temps après, grâce aux mécaniciens spécialisés BMW de Castro Motorsport – un garage et un magasin de référence pour les fans de BMW célèbres à Los Angeles – la conception a commencé. Et à peine un mois plus tard, une éblouissante BMW 318is de 1991 en Cosmo Black, conforme aux spécifications, était prête à quitter le garage et à faire son entrée dans la vie d’Ishod Wair. Un véritable rêve de collectionneur et une digne successeure de la BMW 325i. Ishod Wair allait enfin pouvoir reprendre le volant.

Une voiture pensée pour les conducteurs

De retour chez Ishod Wair, nous arrivons dans son garage, où il s’émerveille devant sa toute nouvelle BMW 318is Il est clair qu’il est très, très impatient de l’emmener faire un tour.

« Les voitures BMW sont des voitures pensées pour les conducteurs. Le moteur, les freins, la suspension, la tenue de route : tout est si équilibré. Je pense que c’est ce que les gens aiment chez BMW », dit-il. « Elles sont élégantes et elles se conduisent super bien. Elles peuvent être puissantes et agressives, mais aussi très douces. C’est tout un équilibre. (➜ Lire également : Les concept-cars BMW que vous devez connaître).

« Suis-je amoureux de BMW ? » demande-t-il, alors que nous arrivons à la fin de notre visite et que nous nous apprêtons à faire un tour avec la BMW 318is. « Je pense que oui. Parce que si je pouvais en retaper plus et en avoir plus, je le ferais sans hésiter. »

Peu de temps après, nous sommes bercés par le rugissement de la BMW 318is sur les routes de Los Angeles alors que nous approchons des lieux emblématiques : Hollywood Boulevard, Hollywood Hills, Mulholland Drive… Nous sommes loin des podiums des défilés de Paris, mais en observant Ishod Wair s’imprégner de tout ce qui l’entoure, une main sur le volant et le sourire jusqu’aux oreilles, nous parvenons à cette conclusion : une vie comme celle-ci, il faut en profiter – et Ishod Wair est l’une de ces rares personnes qui savent exactement comment s’y prendre.

BMW E30 ISHOD WAIR BMW E30 BMW E30 MODIFIÉE AMATEUR DE VOITURES BMW E30 ISHOD WAIR BMW E30 BMW E30 MODIFIÉE AMATEUR DE VOITURES
Certains de mes meilleurs souvenirs sont aussi liés à la conduite. Comme lorsque je conduisais seul dans un canyon à quatre heures du matin au clair de lune, le sourire aux lèvres.
Ishod Wair

AMOUREUX DE BMW est une nouvelle série consacrée à des personnes exceptionnelles, qui ont toutes un point commun : elles sont, chacune à leur manière, des fans inconditionnels de la marque BMW, et ont chacune une histoire unique à raconter.

Ne manquez pas les prochains épisodes sur BMW.COM.

Auteure : David Barnwell ; Photos : Daniel Nguyen ; Vidéo : Chad Huff, Christian Bradl

BMW GROUP CLASSICBMW GROUP CLASSIC

BMW GROUP CLASSIC

Savoir plus