Les cinq étapes de la conduite autonome

5 MIN DE LECTURE
Voiture autonome – tout le monde en parle mais qu’est-ce exactement? Où en sont les véhicules autonomes et quel est leur avenir? De l’interaction passionnante entre le conducteur et le véhicule.

Depuis les années 1990, époque à laquelle la voiture autonome était encore assimilée à de la science-fiction, les ingénieurs et les techniciens de BMW planchent sur des systèmes d’aide à la conduite. Dans les dix prochaines années, l’industrie automobile va subir des transformations beaucoup plus profondes que lors des 30 dernières, car nous sommes à l’aube d’une conduite hautement automatisée.

Les cinq niveaux de la conduite autonome

Les différentes étapes de développement déterminent dans quelle mesure le véhicule peut assumer les tâches du conducteur et comment l’homme et la machine peuvent interagir sur la route aujourd’hui et à l’avenir. Les experts définissent cinq niveaux de l’automatisation du véhicule.   

Du «Driver only» au «Robotaxi»

La répartition se fait pas à pas: du niveau 0 «Driver only» – le conducteur tourne et conduit sans aucune assistance ni système d’aide à la conduite – jusqu’au niveau 5, qui décrit un véhicule qui se déplace de manière complètement autonome, c’est-à-dire sans conducteur.

Alors que le niveau 3 «Conduite hautement automatisée», le niveau 4 «Conduite entièrement automatisée» et le niveau 5 «Conduite autonome» demeurent des rêves d'avenir, les systèmes d'aide à la conduite de niveau 1 sont aujourd'hui largement utilisés dans tous les modèles BMW. Certains véhicules proposent déjà des systèmes d'assistance à la conduite du niveau 2 «Conduite semi-automatique» avec assistant de direction et de guidage et aide au stationnement à distance.

Avec «BMW Personal CoPilot», BMW ne propose pas seulement le système d’aide à la conduite le plus moderne, mais elle se positionne en pionnière du développement de systèmes révolutionnaires de conduite automatisée.

1

Conduite assistée

Les modèles BMW sont actuellement déjà au niveau 1. Les systèmes d’aide à la conduite BMW Personal CoPilot assistent le conducteur dans sa conduite en lui apportant plus de sécurité et de confort. Il peut s’agir de la fonction Stop&Go de régulation active de la vitesse, qui s’adapte automatiquement en fonction de la distance du véhicule précédent. Ou de l’avertisseur de risque de collision et de personne avec fonction de freinage en ville, qui évite les collisions par un freinage automatique.

L’institut de contrôle de sécurité Euro NCAP a qualifié cette fonction de BMW de particulièrement innovante en matière de prévention des accidents et de sécurité des passagers, et l’a certifiée de l’Euro NCAP Advanced Award.

2

Conduite semi-automatique

Déjà existantes et intégrées dans les dernières BMW, les fonctions de conduite semi-automatique. Les systèmes d’aide à la conduite semi-automatique, comme la direction et le guidage assistés avec assistant d’embouteillage, facilitent la conduite au quotidien: ils permettent un freinage et une accélération automatiques, et contrairement au niveau 1, ils peuvent prendre le contrôle du volant.

Avec l’assistant de stationnement à distance, BMW permet de garer le véhicule dans des espaces confinés, sans conducteur. Toutefois, comme pour le niveau 1, le conducteur reste responsable de la conduite du véhicule à chaque instant et ne peut pas ignorer la circulation.

3

Conduite hautement automatisée

Dans les systèmes BMW Personal CoPilot de niveau 3 à venir, le conducteur gagne en liberté et peut, sous certaines conditions, ignorer durablement la circulation en laissant entièrement les commandes au véhicule.

Grâce à des systèmes hautement automatisés, le véhicule est capable de rouler en toute autonomie sur de longues distances et dans certaines situations de circulation, par exemple sur autoroute. Le conducteur doit être capable de pouvoir reprendre la conduite en l’espace de quelques secondes, par exemple en cas de travaux.

Depuis quelques années déjà, les véhicules de recherche BMW testent la conduite hautement automatisée sur route afin d'en faire une réalité pour les clients en 2021.   

4

Conduite entièrement automatisée

Le niveau 4 est la dernière étape avant la conduite autonome, il prévoie que le véhicule navigue majoritairement de façon automatique. La technologie de conduite automatisée de niveau 4 est si avancée que le véhicule peut maîtriser des situations de circulation urbaine très complexes, telles que des chantiers de construction soudains, sans l’intervention du conducteur. Le conducteur doit néanmoins être en état de conduire afin de pouvoir reprendre le volant si nécessaire.

Il est néanmoins concevable de s’assoupir temporairement pendant le trajet, par exemple. Si le conducteur ignore les avertissements, le système a le pouvoir de placer la voiture en sécurité – en l'arrêtant par exemple. Si le niveau 4 nécessite toujours un conducteur, au niveau suivant le véhicule se débrouille sans conducteur et conduit de façon autonome.   

5

Voiture autonome

Contrairement aux niveaux 3 et 4, la voiture sans conducteur ne nécessite ni capacité ni permis de conduire - le volant et les pédales sont donc inutiles. Le véhicule prend en charge toutes les fonctions de conduite. Tous les occupants du véhicule deviennent donc des passagers. La complexité, ou l’exigence en matière de solutions techniques, est donc extrêmement élevée. C’est pourquoi les véhicules entièrement autonomes circuleront dans un premier temps à des vitesses relativement faibles dans le trafic urbain. Même si la conduite sur autoroute peut être facilement maîtrisée, leur déploiement se concentrera dans un premier temps sur des zones délimitées en centre-ville.

LA FIABILITÉ SUR COMMANDE. DANS LA BMW X3.

BMW Personal CoPilot avec Driving Assistant Plus.

En savoir plus