5 min de lecture

La voiture du futur ne sera pas seulement axée sur la conduite :

la communication innovante et les nouvelles possibilités d'utilisation du temps ne sont que deux exemples. Découvrez ce qui fait la voiture du futur et comment l'automobile ou ses composants pourraient même trouver un autre usage.

Le 4 septembre 2019

« Les exploits d'un chevalier solitaire dans un monde dangereux. Le chevalier et sa monture ! », voilà ce qu’annonçait la voix off au début de la série des années 80: « K2000 ». KITT, abrégé de « Knight Industries Two Thousand », vient d’une époque où il n'y avait ni Internet, ni téléphone portable, ni assistant numérique. KITT incarnait la vision d'une voiture du futur et était en avance sur son temps. Et cette vision l'est encore un peu aujourd'hui :

  • Système mains libres dans les véhicules ? Ok.
  • Une intelligence artificielle parlante, avec laquelle le conducteur peut parler depuis une montre-bracelet ? C'est fait.
  •  Conduite autonome de voitures au quotidien ? Pas encore. Cependant…

Nous osons poser un regard vers l'avenir, émettre des hypothèses, voir à quoi pourrait ressembler la voiture du futur, et discuter des caractéristiques que la voiture pourrait apporter en plus du transport de passagers.

Etre la voiture du futur en tant que voiture autonome dans la vie de tous les jours

Bien que beaucoup de choses ne soient pas encore claires, il existe déjà des visions prospectives imaginées par les experts de la voiture du futur. Mais une chose est sûre : la voiture du futur sera électrique, entièrement en réseau et autonome (➜ Les 5 étapes vers la conduite autonome). Ces tendances pourraient modifier ou même rendre totalement redondants bon nombre des composants familiers d’une voiture.

Les systèmes de contrôle dans la voiture du futur

La fiction exigeait que le héros lui-même prenne le contrôle du véhicule, même si KITT aurait pu conduire de manière autonome. Les poursuites en voiture à vitesse folle semblent à peine plus décontractées lorsque le héros, assis dans le cockpit du véhicule, se retourne et se consacre pendant ce temps à d'autres tâches. À cet égard, les avis des experts sont toujours partagés : certains diront que les manœuvres héroïques de braquage et de freinage de la voiture du futur ne sont plus nécessaires. D'autres voient la possibilité de donner le choix aux gens, de sorte qu'ils puissent toujours prendre le contrôle de la conduite selon leurs besoins. Parmis eux se trouve BMW. 

La motorisation de la voiture du futur

Même si une période précise ne peut pas encore être définie pour le moment, il se pourrait que, dans un avenir indéterminé, le moteur à combustion pur puisse au mieux être admiré en tant qu’exposition dans un musée. Le vrombissement d'aujourd'hui sera peut-être le ronronnement de demain - la voiture électrique. La variante électrique de la mobilité qui sera le successeur du moteur à combustion qui dominera le marché reste indéterminée (➜ Hybride rechargeable et autres voitures électriques).

Les éléments communicants

Malgré de nombreux changements technologiques, la voiture du futur conservera probablement certains des systèmes de communication que possèdent les véhicules d’aujourd’hui. 

Exemple 1 : clignotant et feu de freinage

  • Les deux feux sont utilisés pour communiquer avec les autres usagers de la route et sont susceptibles d'être conservés. 
  • Il est à espérer que la voiture du futur utilisera encore plus de moyens de communication lumineux. 
  • Les automobilistes peuvent toujours communiquer grâce à des signaux manuels ou par contact visuel avec les autres usagers de la route, permettant ainsi aux piétons de traverser la route en toute sécurité. Les véhicules autonomes manqueraient à cette possibilité. C'est pourquoi les experts réfléchissent déjà à de nouvelles options pour les concepts d'éclairage, qu'elles soient intégrées à des écrans sur la carrosserie ou à des phares qui émettent des signaux clairs sur la route.

Exemple 2 : le klaxon

  • Le klaxon sera certainement moins souvent entendu qu'aujourd'hui. 
  • Il ne sera probablement plus utilisé comme « soupape de frustration » dans les files d'attente de voitures, pour annoncer sa propre arrivée et certainement plus comme un moyen de pression pour prévenir le véhicule qui se trouve devant qu'il n'est pas assez rapide.
  • Il sera entièrement automatisé pour être utilisé selon son but d'origine.

La voiture du futur sera multifonctionnelle

La technologie de la conduite autonome crée de toutes nouvelles possibilités pour définir l'espace intérieur du véhicule. Idéalement, la voiture du futur sera donc…

… un bureau roulant

Même aujourd'hui, les véhicules immatriculés en gamme premium offrent diverses fonctionnalités qui les transforment en bureaux roulants. Ceux-ci comprennent des tablettes pour poser et charger son ordinateur portable ou smartphone, des points d'accès Wifi intégrés pour divers appareils mobiles et des écrans géants pour présentations et vidéoconférences. Cependant, les automobilistes doivent actuellement rechercher une place de stationnement pour pouvoir travailler dans leur bureau mobile. Si, à l'avenir, la voiture du futur roule de manière autonome, le travail pourrait potentiellement être effectué pendant la conduite. De nombreux experts partent donc du principe qu'un espace de travail utilisable pour utiliser ou stocker l’ordinateur portable pourrait faire partie intégrante de la voiture du futur. 

… un salon de voyage

La disposition actuelle des sièges en rangée est également due au fait que l’automobiliste doit toujours garder les yeux sur la route et les mains sur le volant. La disposition des sièges de la voiture du futur pourrait par contre être beaucoup plus souple. Certains experts supposent même que les sièges avant pourraient être adaptés de manière flexible à différents modes de fonctionnement. Il pourrait également y avoir une table au milieu du véhicule, idéale pour la socialisation ou les jeux de société. Dans tous les cas, la voiture du futur sera potentiellement un lieu de détente (➜ Qu’est-ce qui fait d’un endroit notre préféré ?) pour ses occupants.

… un cinéma à quatre roues

La voiture du futur est susceptible de se transformer en un cinéma roulant, en particulier pour les longs trajets. Selon les plans de la voiture autonome, il ne serait plus utile de s'inquiéter que le conducteur soit distrait par son film. Les éléments occupant de l’espace pourraient être éliminés ou repliés, selon le constructeur de la voiture, laissant ainsi suffisamment de place pour un ou plusieurs écrans. Il serait également possible de jouer à des jeux vidéo pendant le voyage. Comme le montrent les premières études, il n’est pas clairement défini si le divertissement sera projeté sur des écrans installés d'origine ou projeté directement sur le pare-brise.  

… la mobilité urbaine en tant que lieu de rencontre

Les experts s'accordent à dire que les nouveaux concepts de mobilité en ville sont en retard (➜ Les 5 tendances de la mobilité urbaine). Certains sont d'avis qu'à l'avenir, presque plus personne ne sera seul en voiture. Au lieu de cela, des flottes de taxis autonomes pourraient bientôt se trouver sur la route, ce qui permettrait de rassembler plus de passagers avec la même destination ou une destination en chemin. Ce scénario suggère au moins la tendance actuelle en matière de covoiturage (➜ mobilité partagée). Mais on ne sait pas si la voiture du futur deviendra un lieu de rencontre grâce à la mobilité urbaine sous cette forme-ci. Il existera toujours la nécessité de vouloir se détendre et de se divertir en chemin, de conduire soi-même sur une route de campagne sinueuse ou même de s'asseoir avec son ou sa bien-aimé(e) dans sa propre voiture.

… un hôtel confortable

Comme décrit ci-dessus, la voiture soulagera de plus en plus le conducteur. Par conséquent, il serait logique que les constructeurs considèrent cette nouvelle technologie dans la conception intérieure de leurs véhicules. Le bien-être est une question de fonctionnalité, la technologie passe au second plan. Les experts parlent de Shy Tech et présente un tableau de la voiture du futur souvent si confortable que les passagers pourront trouver un sommeil réparateur tout en conduisant.

Une idée futuriste ou bientôt une réalité ?

Dans la ville bavaroise de Dingolfing, BMW envisage de lancer la production de la BMW iNext dans son usine à partir de 2021. Cette voiture hautement automatisée sera entièrement électrique et en réseau.

Cependant, lorsque l’on aborde le sujet de la conduite entièrement automatisée, l'avis des experts diffère actuellement. Selon une étude de l'institut de recherche Prognos, réalisée pour l'ADAC (club automobile allemand), des voitures qui pourraient aussi bien conduire seules sur autoroute et en ville devraient être prêtes à être commercialisées en 2030. Pour d'autres, l'année 2040 serait plutôt plus réaliste pour le niveau 5. Dans tous les cas, KITT sera âgée de plus de 100 ans avant que seuls les véhicules autonomes dominent finalement le trafic. 

L'auteur

Andreas Fuhrich est éditeur pour Trend Report et responsable des thèmes de la mobilité, des finances et du numérique. Grâce à des discussions de fond avec des experts de la science et de l'industrie, il obtient des informations sur le monde de demain, ce qui lui permet d’écrire sur les dernières nouveautés.

PLEIN GAZ VERS LE FUTUR

La BMW Vision M NEXT

En savoir plus