Voici comment BMW produit en développement durable

6 min de lecture
« Le développement durable avant tout » – telle est la devise de BMW. Cela signifie que la conservation des ressources est au cœur de l’orientation de l’entreprise. Voici un aperçu des mesures globales prises par BMW : de la réduction des émissions de CO2 au recyclage en passant par le développement de la technologie de l’hydrogène et la culture des arachides.

Le 14 mai 2021

Activer les notifications push

Mobilité innovante, futures tendances captivantes et tours/minute élevés : Inscrivez-vous dès maintenant pour être informé des dernières actualités.

Abonnement réussi.

Abonnement échoué.

Si vous avez besoin d'aide, suivez le lien pour obtenir de l'aide.

Qu’est-ce que ce son ?

Vous pouvez également écouter cet article sur Changing Lanes, le podcast officiel de BMW. 

Outre des articles lus à voix haute, Changing Lanes vous propose chaque semaine de nouveaux épisodes remplis d’infos exclusives sur les thèmes de la technologie, du lifestyle, de l’automobile et bien plus encore... Présentés par Nicki et Jonathan. 

Retrouvez Changing Lanes et abonnez-vous sur toutes les principales plates-formes de podcasts.

Nous portons la durabilité à un niveau jamais atteint.
Oliver Zipse

Président du Directoire de BMW AG

La BMW Company peut être évaluée à l’aune de cette déclaration de son président du conseil d’administration – et peut construire sur une base solide. Après tout, l’entreprise n’a cessé de fixer des normes en matière de développement durable et d’écologie au cours des dernières décennies. Aujourd’hui, l’accent est mis sur la réduction des émissions de CO2 et l’augmentation de l’efficacité des ressources avec l’utilisation de matériaux écologiques.

La société BMW est active dans de nombreux domaines. Oliver Zipse souligne que BMW pense et procède de manière globale à partir d’une approche holistique. En effet, « l’orientation est ancrée dans tous les départements – de l’administration et des achats au développement, à la production et aux ventes », explique le Président du Directoire de BMW. Le principe de l’amélioration continue est ici le fil conducteur.

Façonner la mobilité du futur avec des objectifs clairs

Le groupe s’engage à faire preuve de transparence en ce qui concerne ses objectifs. Ceux-ci ont été clairement communiqués pour la période allant jusqu’en 2030. Il s’agit notamment des éléments suivants :

  • Les émissions de gaz à effet de serre seront réduites sur la base de plans de réduction du CO2 scientifiquement fondés.
  • Sept millions de véhicules électrifiés doivent être mis sur le marché.
  • Construire des voitures durables signifie : les émissions de CO2 par véhicule doivent être réduites d’au moins un tiers sur l’ensemble du cycle de vie.
  • Les émissions de CO2 dans les installations de production de l’entreprise doivent être réduites de 80 pour cent dans le monde entier.
  • L’économie circulaire est considérée comme un objectif pour le traitement des ressources.
  • BMW s’est également fixé pour objectif de disposer de la chaîne logistique la plus durable de tout le secteur.

Ces objectifs de l’entreprise dans sa stratégie commerciale comprennent également la démonstration transparente par BMW de la durabilité et de la mise en œuvre de ses objectifs ambitieux dans un rapport intégré. « Nous faisons face à l’examen indépendant de nos activités de développement durable de manière plus complète qu’auparavant. Parce que la crédibilité vient de la transparence », précise Oliver Zipse. Et le Dr. Nicolas Peter, membre du directoire de BMW, ajoute : « Les chiffres clés qui montrent nos actions durables sont sur un pied d’égalité avec les chiffres clés financiers dans notre rapport. »

L’électromobilité comme base

Un élément de poids de la stratégie de durabilité est l’élargissement de la gamme de voitures électriques (➜ Lisez également : 10 ans de BMW i). En effet, le nombre croissant de véhicules électriques permettra de réduire davantage les émissions de CO2. Pour une voiture verte dans l’approche de la mobilité urbaine. En 2023, BMW Group aura déjà une douzaine de modèles entièrement électriques en circulation (➜ Lisez également : Hybride rechargeable et autres voitures électriques). « Nous allons délibérément élargir notre gamme tout électrique et ne pas rester dans une niche », a déclaré Oliver Zipse. Cela inclut les voitures alimentées par la technologie de l’hydrogène ou les piles à combustible (➜ Lisez également : Voiture à hydrogène : tout savoir maintenant). Il existera ainsi bientôt une petite série de la BMW i Hydrogen NEXT.

Il n’y a pas que les voitures BMW qui sont censées devenir électriques ; les véhicules nécessaires à la production des voitures électriques fonctionnent également à l’électricité. Dans l’usine BMW de Landshut, par exemple, plus de 500 véhicules de logistique et de production, ainsi que des systèmes de transport à propulsion électrique sont utilisés : des véhicules tracteurs et balayeuses aux camions électriques, en passant par les chariots élévateurs.

La voiture électrique la plus verte du monde sera une BMW – et l'entreprise la plus audacieuse sera BMW Group.
Oliver Zipse

président du directoire de BMW AG

Matériaux durables : pour la nature et les hommes

Garder à l’esprit la nature et le bien-être des personnes – c’est ce que BMW entend par durabilité, en attachant une grande importance à ce que les matières premières destinées à la production soient exploitées dans le respect de l’environnement, mais aussi de manière socialement compatible et éthiquement responsable (➜ Lisez également : Matériaux durables : dès le début, penser à la fin). Les priorités en matière d’achats peuvent donc être résumées comme suit : respect des normes environnementales et sociales ainsi que des droits de l’homme, protection des ressources naturelles et réduction des émissions de CO2 dans la chaîne logistique.

La chaîne ne commence pas avec la production dans les usines de BMW Group, mais avec l’extraction des matières premières. Le constructeur automobile s’engage à veiller à ce que ces dernières soient extraites en tenant compte d’aspects environnementaux, sociaux et de gouvernance élevés. Le cobalt, qui revêt une grande importance pour la production de batteries, sert d’exemple. Par exemple, BMW est à l’initiative de la campagne intersectorielle « Cobalt for Development ». Cette action s’engage à adopter des pratiques minières responsables en République démocratique du Congo. Cela comprend la gestion des sites miniers et le respect des lois, des droits de l’homme, de la santé et de la sécurité, ainsi que la gestion de l’environnement. En participant à ResponsibleSteel, BMW s’engage également à respecter des règles de durabilité qui couvrent les normes environnementales et sociales tout au long de la chaîne de valeur, depuis la mine.

Green Power and Co. : le développement durable via la chaîne logistique

Du cobalt à l’électricité. BMW ne veut utiliser que des matériaux produits à partir d’électricité provenant de sources renouvelables – le mot clé ici est chaîne logistique durable. La production d’aluminium étant très énergivore, l’utilisation d’électricité verte présente un grand potentiel de réduction des émissions de CO2. Par exemple, l’aluminium produit grâce à l’énergie solaire couvre près de la moitié des besoins annuels de la fonderie de métaux légers de l’usine de Landshut.

Pour la production des modèles électriques BMW iX et BMW i4 et la mobilité électrique (➜ Lisez également : La recharge d'une voiture électrique en 10 étapes), BMW mise sur l’électricité verte régionale issue de l’énergie hydraulique dans ses usines de Dingolfing et de Munich. À l’usine de Leipzig, l’énergie éolienne contribue à répondre aux besoins en électricité, et à San Luis Potosí, au Mexique, les panneaux solaires fournissent leur propre part de l’électricité nécessaire à la fabrication. « À l’avenir, nous exploiterons toutes nos usines et tous nos sites exclusivement de manière neutre sur le plan climatique », explique Oliver Zipse.

Recyclage auto : rien ne doit être gaspillé

Mot clé : circuit fermé des matériaux. Une partie du plan visant à préserver les ressources pour une voiture écologique est, bien sûr, le recyclage. BMW s’est fixé pour objectif d’établir un circuit fermé et durable des matériaux recyclables pour les cellules de batterie (➜ Lisez également : Le cycle de vie d'une batterie pour véhicule électrique). Par exemple, la production de cellules de batteries lithium-ion doit à l’avenir s’effectuer dans une chaîne de valeur aussi fermée que possible : de la sélection de matériaux durables et de la composition de la cellule de batterie à la production et au recyclage.

Matériel différent, même procédure : BMW mise également sur le recyclage en ce qui concerne la fabrication de l’acier, pour un concept de véhicule vert. Ainsi, tous les déchets d’acier produits dans les usines de pressage, par exemple lors de l’emboutissage des portes, sont soit réutilisés via un cycle de matériaux direct, soit renvoyés aux producteurs d’acier via le commerce de l’acier et transformés en nouvel acier. BMW travaille également avec ses partenaires sur des procédés de production d’acier sans CO2. L’objectif est de réduire, d’ici à 2030, les émissions de CO2 de la chaîne logistique de l’acier de BMW Group d’environ deux millions de tonnes par rapport aux niveaux actuels. Avec BMW, écologie veut aussi dire matériaux éco-responsables.

Développement durable : BMW peut aussi produire des cacahuètes

Les grandes choses commencent par de plus petites – la culture de cacahuètes au centre de batteries de BMW Brilliance Automotive (BBA) en Chine en est un exemple. Mais qu’est-ce que les cacahuètes ont à voir avec la durabilité d’un constructeur automobile ? Les opérateurs locaux utilisent les conditions climatiques parfaites pour les arachides et les espaces ouverts autour de l’usine pour la culture de cacahuètes. Le produit de la récolte est ensuite reversé à des projets d’infrastructures sociales. La durabilité (➜ Lisez également : Du vieux, mais en mieux : les meilleures idées de recyclage) commence aussi par de petits gestes.

Afin de valider la conscience écologique, BMW a ainsi fermement ancré la durabilité environnementale et sociale dans sa stratégie sur l’ensemble de la chaîne de valeur. L’entreprise s’efforce de proposer à ses clients des produits écologiques et respectueux de l’environnement et vise une production durable et atteignant la neutralité carbone. Des exigences claires pour les fournisseurs à la production interne d’électricité verte, du respect de normes sociales élevées au soutien de projets d’infrastructure, de la production de voitures à celle de cacahuètes : BMW vit la durabilité de manière cohérente. Pour une mobilité durable.

Photos : BMW ; Auteure : Nils Arnold ; Illustrations : Carolin Wabra

DÉVELOPPEMENT DURABLE CHEZ BMW

En savoir plus