BMW

Découvrez les modèles, produits et services BMW :

Le début d’une ère électriqueLe début d’une ère électrique

Le début d’une ère électrique

7 min de lecture
L’histoire de la BMW 1602 Electric transmet un message motivant, par-delà les années : tout grand changement commence par un premier pas. Cet été, ce véhicule emblématique fêtera ses 50 ans aux European Championships Munich 2022, marquant les premiers pas de BMW Group dans le monde de l’e-mobilité. Nous avons profité de l’occasion pour voyager dans le temps avec David Carp, de BMW Group Design, afin de redécouvrir tout le parcours de BMW Group vers l’e-mobilité.

Le 10 août 2022

Activer les notifications push

Mobilité innovante, futures tendances captivantes et tours/minute élevés : Inscrivez-vous dès maintenant pour être informé des dernières actualités.

Abonnement réussi.

Abonnement échoué. Si vous avez besoin d'aide, suivez le lien pour obtenir de l'aide.

En tant que principal partenaire officiel des European Championships Munich 2022, BMW Group et ses marques BMW, MINI et BMW Motorrad profitent à plein de leur avantage du terrain et fournissent une flotte complète de navettes électrifiées, démontrant ainsi leur détermination à organiser un événement multisport de premier ordre, mais aussi à transmettre des valeurs telles que la durabilité et l’innovation. Avec son slogan « driven by your cheers », la marque fait clairement comprendre que le moteur de BMW Group, c’est la reconnaissance du public. Pour cette raison, la gamme de départ de cet événement sportif majeur inclut certaines des plus belles voitures électriques de BMW, notamment la BMW iX, la BMW iX1 et la BMW i4, qui feront de l’ombre à un autre membre de cette équipe d’élite : la BMW 1602 Electric. Pour mieux découvrir cette étoile cachée, revenons quelques années en arrière.

BMW 1602 Electric les Jeux olympiques d’été de 1972 la première voiture électrique de BMW Group 50 ans d’e-mobilité BMW 1602 Electric les Jeux olympiques d’été de 1972 la première voiture électrique de BMW Group 50 ans d’e-mobilité

Un voyage dans le temps

Les années 60 ont été marquées par l’essor des étoiles montantes de la pop (des Beatles au renouveau de la musique folk, en passant par les textes empreints de poésie de Bob Dylan), mais aussi par des mouvements sociaux et des tendances politiques complexes, partout dans le monde. Alors qu’à chaque coin de rue, le monde était en train de changer, un autre enjeu a commencé à émerger et demeure aujourd’hui l’un de nos défis les plus importants : dans les années 60, la pollution croissante des zones urbaines a généré une prise de conscience. Différents États des États-Unis, dont la Californie, ont décidé d’encadrer les émissions des véhicules. Des législations similaires sont apparues en Europe, favorisant le développement de carburants alternatifs.

À partir du milieu des années 60, la recherche en matière de véhicules électriques est tout à coup devenue populaire. L’une des raisons était la crainte que les États-Unis ne légifèrent bientôt pour limiter fortement les émissions de gaz d’échappement des voitures.
David Carp

 BMW Group Design

Une grande partie de ces recherches était effectuée par des groupes de recherche ou des agences gouvernementales, rejointes par de nombreux fabricants automobiles qui se sont lancés dans leurs propres recherches. C’était notamment le cas de BMW Group, qui s’est concentré sur les moteurs régénératifs et le développement de l’e-mobilité.

La recherche de l’électrification

En 1969, BMW Group a débuté la fabrication de deux véhicules électriques expérimentaux, dans l’optique d’évaluer la pertinence d’un véhicule électrique pour la vie de tous les jours. La BMW Série 02 (➜ Lire aussi : BMW 2002, la chasse au trésor d’un amateur de voitures de collection), un modèle qui a eu du succès à l’époque, a servi de point de départ pour ce véhicule expérimental.

Personnellement, je pense que BMW Group voulait montrer que son travail dans ce domaine pouvait théoriquement circuler sur les routes, en lui donnant la forme d’une voiture qui avait déjà fait ses preuves et que chacun pouvait déjà facilement identifier comme une BMW.
David Carp

BMW Group Design

Durant cette période, d’autres entreprises automobiles lançaient occasionnellement des prototypes de voiture électrique au design particulier, dans l’objectif principal de présenter leur travail dans ce domaine. Mais la question de savoir pourquoi cette voiture a été choisie peut nous amener aux objectifs actuels de BMW en termes de mobilité individuelle durable.

Je pense que cela relevait d’une stratégie réfléchie de la part de BMW Group. L’idée était de montrer qu’il était possible d’avoir une voiture électrique qui n’avait pas besoin d’une conception différente, juste parce que la technologie était différente.
David Carp

BMW Group Design

Comme source d’énergie, BMW a opté pour des batteries plomb-acide de VARTA, qui ont été utilisées dans tous les véhicules. Les 12 batteries standard 12 volts couplées sur un châssis dans le compartiment moteur, alimentaient un moteur électrique de 85 kilogrammes. La boîte de vitesse manuelle a été remplacée par un moteur Bosch DC à enroulement shunt au débit de pointe de 32 kilowatts, dont l’énergie alimentait les roues arrière par le moyen d’une transmission intermédiaire et d’un arbre de transmission. Un ventilateur radial de 140 watts contrôlé par thermostat se chargeait du refroidissement. Le bloc-batterie faisait son poids avec ses 350 kg, mais on pouvait le retirer en un seul bloc et le remplacer facilement par un bloc chargé à neuf. La BMW 1602 Electric pouvait passer de 0 à 50 km/h en 8 secondes et pouvait atteindre jusqu’à 100 km/h. Il avait une autonomie de 60 kilomètres à une vitesse constante de 50 km/h. La première voiture électrique BMW était née, prête à découvrir le monde.

Les Jeux olympiques d’été de 1972 : au bon endroit, au bon moment

BMW 1602 Electric les Jeux olympiques d’été de 1972 la première voiture électrique de BMW Group 50 ans d’e-mobilité BMW 1602 Electric les Jeux olympiques d’été de 1972 la première voiture électrique de BMW Group 50 ans d’e-mobilité

Trois ans après le début des recherches de BMW Group, Munich accueillait les Jeux olympiques d’été de 1972. Le site des Jeux se trouvait juste à côté du siège de BMW Group, dont la construction s’était achevée la même année, ornant la ville bavaroise d’un tout nouvel immeuble emblématique symbolisant l’âme moderne de BMW Group (➜ Lire aussi : Quatre cylindres, cinq décennies de modernité). Le fait que les Jeux olympiques d’été se déroulaient quasiment sur son palier représentait pour BMW une formidable opportunité de mettre en avant son travail, notamment parce que, à l’époque, beaucoup de gens s’intéressaient au mouvement écologique.

C’était à bien des égards une époque similaire à ce que nous vivons aujourd’hui. Les gens avaient une conscience accrue des questions écologiques, et l’environnement jouait un plus grand rôle dans la stratégie de communication des entreprises.
David Carp

BMW Group Design

Une occasion de briller pour la belle étoile rouge et son discret petit frère orange

Aux côtés d’autres voitures emblématiques telles que la BMW Turbo, présentée à la même occasion, la gamme BMW Group incluait deux véhicules électriques d’essai. Le modèle BMW 1602 converti transportait les membres du comité organisateur et servait de voiture d’assistance et de voiture-caméra pour différentes courses de longue distance, son absence d’émissions permettant de ne pas polluer l’air des athlètes qui la suivaient. Contrairement à la BMW Turbo au design futuriste et habillée de rouge rubis, qui captait tous les regards, la BMW 1602 Electric était une voiture plus ordinaire. Mais grâce à la communication officielle, chacun avait connaissance des éléments si particuliers de cette BMW orange vif à l’apparence si conventionnelle : le cœur électrique dissimulé sous son capot.

Il fallait être un expert pour voir la différence, qui était probablement la plus visible au niveau du tableau de bord. Je suis sûr que, sans cette stratégie de communication, personne n’y aurait prêté la moindre attention.
David Carp

BMW Group Design

BMW 1602 Electric BMW TurboBMW 1602 Electric BMW Turbo

Une courte carrière pour une mission importante

La BMW 1602 Electric était considérée davantage comme une première tentative de développement que comme une solution viable. Il est clair que la batterie plomb-acide de 350 kilogrammes et l’autonomie de 60 kilomètres environ n’étaient pas idéales pour une voiture de série. BMW a donc lancé une série de projets de recherche et développement afin de mettre au point une technologie de moteurs électriques plus efficients. C’était le début d’une nouvelle ère chez BMW, annoncée par l’emblématique BMW 1602 Electric orange, qu’on peut maintenant considérer comme le point de départ de 50 années d’e-mobilité chez BMW Group.

Elle passa le relais à la BMW LS électrique, puis à la BMW i3.

De la fin de l’année 1975 à 1992, BMW Group a conduit de nombreuses recherches et séries de test : d’un véhicule d’essai basé sur la BMW LS au projet de voiture électrique à batterie haute capacité, qui a permis d’acquérir une expérience précieuse quant à l’utilisation de systèmes de stockage d’énergie au sodium-soufre. S’appuyant sur les résultats prometteurs de ces projets de recherche, BMW Group commença à développer un véhicule tout électrique à autonomie limitée, conçu pour circuler en ville. Une première solution sur mesure fut dévoilée au salon de l’automobile de Francfort (IAA) en 1991 : la BMW E1 (➜ Lire aussi : Concept-cars BMW que vous devez connaître) une citadine à propulsion électrique conçue pour circuler en ville et en agglomération.

Grâce aux recherches et à l’expérience acquise par BMW Group, les moteurs électriques devenaient de plus en plus puissants. Mais les batteries n’étant pas encore aussi puissantes qu’aujourd’hui, les moteurs électriques devaient généralement être associés à des moteurs internes à combustion. Partant de ce constat, BMW Group présenta ses premiers véhicules hybrides de série en 2009 : la berline de luxe BMW ActiveHybrid 7 et la BMW ActiveHybrid X6 SAC firent leur apparition au salon de l’automobile de Francfort (IAA) en 2009. Presque un an plus tard, BMW Group poussa ses activités de recherche et développement encore plus loin et présenta la BMW Concept ActiveE début 2010, dans l’objectif de créer le Megacity Vehicle (MCV), qui préfigurait la BMW i3.

BMW i : une étoile électrique est née

Le 21 février 2021, la marque BMW i était lancée, sous le slogan « Born electric ». BMW i (➜ Lire aussi : 10 ans de BMW i : la success-story d’une vision) représente une approche holistique et révolutionnaire qui continue de redéfinir une mobilité durable avancée, combinant la propulsion électrique et des technologies et matériaux innovants pour créer des concepts révolutionnaires. L’objectif principal : une nouvelle interprétation d’un véhicule avancé, caractérisé par la durabilité de toute la chaîne de valorisation. Le premier modèle de la marque BMW i fut la BMW i3. C’était le premier véhicule produit en série doté d’un habitacle en polymère renforcé de fibres de carbone (PRFC). Malgré le bloc-batterie, son poids à vide était ainsi similaire à celui d’une petite voiture conventionnelle. La production en série de la BMW i3 a pris fin cet été, presque huit ans et demi après son lancement. Elle continue cependant d’inspirer de nombreux véhicules BMW électriques (➜ Lire aussi: Goodbye, BMW i3 : un amour inoxydable).

À la BMW i3 ont succédé la BMW i8 version coupé en 2014, et version roadster à partir de 2018. Basée sur l’étude conceptuelle BMW Vision EfficientDynamics, la BMW i8 combine la performance d’une voiture de sport aux niveaux de consommation et d’émissions d’une petite voiture, grâce à sa transmission hybride rechargeable. En 2019, BMW Group présenta la BMW Hydrogen NEXT, faisant ainsi également la preuve de ses progrès dans l’utilisation de technologies de piles à hydrogène. Deux ans plus tard, la BMW iX5 Hydrogen faisait ses débuts au salon automobile de Francfort (IAA) 2021 (➜ Lire aussi : How can we RE: IMAGINE TODAY?).

Une vision durable à long terme grâce à la circularité

Les objectifs de BMW Group ont évolué pour s’accorder aux changements auxquels sera confronté le monde de demain. Dans ce sens, la durabilité englobe la totalité du processus de fabrication. La BMW i Vision Circular était l’un des cinq véhicules conceptuels grâce auxquels BMW Group a présenté sa manière d’envisager la mobilité individuelle urbaine à l’IAA Mobility de 2021. Conçue selon les principes de l’économie circulaire (➜ Lire aussi : Objectif : économie circulaire, durabilité pour 2040), la BMW i Vision Circular fournit un aperçu de ce à quoi un avenir de plus en plus circulaire pourrait ressembler chez BMW Group : un véhicule tout électrique qui met l’accent sur la durabilité et le luxe à l’horizon 2040.

BMW i4 European Championships Munich 2022BMW i4 European Championships Munich 2022
Consommation électrique: 19,1-16,1 kWh/100km (WLTP)
Autonomie électrique: 491-590 km (WLTP)
     

Les têtes d’affiche de BMW Group rencontrent leur ancêtre

Avec leur technologie de propulsion électrique hautement intégrée, les voitures BMW i4 (➜ Lire aussi : Born electric) BMW iX1 et BMW iX sont chargées à bloc pour les European Championships Munich 2022 et seront les têtes d’affiche de l’équipe électrique BMW Group. En tête de peloton, la modeste BMW 1602 Electric n’est peut-être pas la plus rapide, ni la plus légère, mais elle remplit son objectif et transmet l’inspiration à une nouvelle génération de voitures électriques, en montant qu’une mobilité individuelle durable est possible.

Je crois que la BMW 1602 Electric est importante dans l’histoire des voitures électriques, non seulement car c’était la première voiture électrique présentée par BMW Group, mais aussi parce que c’est l’une des rares voitures électriques de cette époque qui reprenait le concept d’un véhicule ordinaire, au lieu d’un design futuriste improbable.
David Carp

BMW Group Design

Avec le recul de ces 50 dernières années, l’importance de cette toute première étape apparaît encore plus clairement. La réalisation de l’objectif ambitieux de mobilité individuelle durable nécessite bien d’autres étapes, mais le plus important reste de continuer à avancer.

BMW iX1 European Championships Munich 2022BMW iX1 European Championships Munich 2022
Consommation électrique: 18,4-17,3 kWh/100km (WLTP)
Autonomie électrique: 413-438 km (WLTP)
(Tous les chiffres sont des valeurs préliminaires)    

Quelle est l’histoire de la BMW 1602 Electric ?

Après trois ans de recherche et développement, BMW Group a présenté sa première voiture électrique lors des Jeux olympiques d’été de Munich en 1972. Les modèles de BMW 1602 convertis ont transporté les membres du comité organisateur et ont officiellement été présentés comme les toutes premières voitures électriques de BMW.

Auteure : BMW ; Art : Verena Aichinger ; Photos : BMW AG/Gudrun Muschalla, Attenberger/BMW Archiv, Wedo Press, BMW AG, Centre de documentation historique du groupe BMW, Niclas Schönwälder