BMW

Découvrez les modèles, produits et services BMW :

La magie des matières ou l‘art de jouer des contrastesLa magie des matières ou l‘art de jouer des contrastes

La magie des matières ou l‘art de jouer des contrastes

7 min de lecture
Quand l‘habitacle devient loft : BMW conçoit des intérieurs de voiture BMW luxueux et confortables en combinant subtilement les matières et les tissus et en faisant de plus en plus appel aux matériaux durables. Découvrez les techniques des designers pour rehausser l‘intérieur de la BMW Série 8, leurs similitudes avec le métier de tailleur pour assortir les matières et la manière dont, en véritable visionnaire, une spécialiste danoise de l‘architecture d‘intérieur repense durablement les matériaux.

Le 2 juin 2022

Activer les notifications push

Mobilité innovante, futures tendances captivantes et tours/minute élevés : Inscrivez-vous dès maintenant pour être informé des dernières actualités.

Abonnement réussi.

Abonnement échoué. Si vous avez besoin d'aide, suivez le lien pour obtenir de l'aide.

habitacle bmw, volant gainé cuir, véhicules de luxe, habitacle voiture, voitures de luxe, tissus, tissus pour costume, architecture d’intérieur habitacle bmw, volant gainé cuir, véhicules de luxe, habitacle voiture, voitures de luxe, tissus, tissus pour costume, architecture d’intérieur
Des finitions spécifiques, à l‘instar des coutures multicolores, confèrent une touche d‘originalité à l’habitacle BMW. Certains tailleurs, tel Detlev Diehm, utilisent également ce type de fil. Lorsqu’ils sont tissés, certains tissus à première vue unis donnent ainsi naissance à des motifs subtils grâce à l’alternance de deux fils de couleur.

Qu‘il s‘agisse du jean, du velours, du cuir ou encore du marbre sans oublier bien sûr le bois ou le béton : les tissus et les matières rythment notre quotidien. Bien qu‘ils s‘intègrent discrètement dans notre vie de tous les jours, leur impact sur notre ressenti est tout à fait considérable. Autour de nous, tout n‘est que texture : la chaise en bois sur laquelle nous sommes assis, le canapé en cuir dont les porosités se dévoilent au toucher, le carrelage en pierre sous nos pieds. Les matières et tissus les plus divers contribuent largement à notre bien-être, révélant ainsi une force à première vue insoupçonnée.

Posséder un espace de confort immuable au milieu d‘un univers en perpétuelle ébullition, un lieu qui procure une sensation d‘accomplissement et de satisfaction intérieure, voilà un des aspects modernes du luxe. Le jeu des étoffes et des textures répond précisément à cette mission : il fait naître un sentiment de confort magique. Il en va de l‘aménagement des voitures de luxe comme de l‘habillement ou de la décoration intérieure d‘une maison : les détails font toute la différence. L‘aménagement du cockpit BMW n‘a pas dérogé à cette règle (➜ Lire aussi : Innovation de l‘intérieur BMW). Traditionnellement, les besoins de la personne assise au volant du véhicule sont au centre de l‘attention ; l‘interprétation du cockpit s‘est donc principalement articulée autour du conducteur.

Marc-Dino Meermann, responsable du design pour la série BMW MMarc-Dino Meermann, responsable du design pour la série BMW M
Afin de concevoir le design de l’habitacle BMW, Marc-Dino Meermann, responsable du design pour la série BMW M et son équipe s’inspirent notamment de l’architecture, de la mode et du design de meubles.

Comme le confie Marc-Dino Meermann, responsable du design pour la série BMW M, la quête d‘inspiration pour la conception de l‘habitacle BMW, comme pour la BMW Série 8, est extrêmement similaire à celle poursuivie pour l‘architecture d‘intérieur ou la mode. « Pour le design intérieur BMW, nous essayons de retenir les idées qui reflètent l‘esprit du moment. Nous nous inspirons de différents domaines tels que l‘architecture, la décoration intérieure, la conception de meubles, la mode ou encore le prêt-à-porter pour les loisirs. Dans le même temps, notre regard est constamment tourné vers l‘avenir. Nous veillons à utiliser de nouvelles matières qui soient à la fois élégantes, de qualité et surtout durables pour remplacer le cuir ainsi que des matériaux recyclés. »

Des matériaux bruts à l‘espace de confort mobile

Natural Material Studio, Bonnie Hvillum, Detlev DiehmNatural Material Studio, Bonnie Hvillum, Detlev Diehm
Les sièges minimalistes conçus par le collectif de Bonnie Hvillum et son atelier le Natural Material Studio sont fabriqués à partir de matériaux durables, dont une mousse biodégradable développée en interne. Aux yeux du tailleur Detlev Diehm, connaître l’origine de certaines étoffes comme le cachemire, le lin ou la soie est essentiel, car elles confèrent un caractère particulier aux pièces uniques qu’il crée.

Toucher les tissus, ressentir sous ses doigts les textures, les caresser, les plier, les couper, les enrouler : la magie qui se dégage de chaque matière, Bonnie Hvillum et Detlev Diehm en font tous les jours l‘expérience. Passionnée par l‘univers des matériaux naturels et durables, Bonnie Hvillum étudie les moyens de les valoriser. Elle les intègre ensuite dans ses dessins d‘architecture ou de mode. Originaire du Danemark, la créatrice a ouvert son atelier, le Natural Material Studio, à Copenhague. Depuis, elle s‘est régulièrement associée à d‘autres designers d‘intérieur et créateurs de mode. Son idée ? Changer le regard porté sur les matériaux. Elle nous invite à réfléchir sur leur nature réelle et à nous demander ce qu‘ils peuvent devenir.

Ainsi est née « OFFSET », une collection de sièges durables aux formes sculpturales conçus par Natural Material Studio en collaboration avec la créatrice de mobilier Sofia Witterslev et présentés lors de l‘édition 2021 de la New York Design Week. Ces assises sont réalisées à partir de mousse matela biodégradable, de mousse B ainsi que de chutes de douglas. Son studio représente pour elle un éternel terrain de jeu : « Je me vois à la fois comme une scientifique et une exploratrice, je fais sans cesse de nouvelles découvertes. Pour moi, c‘est là toute la magie des matières et des tissus. J‘ai toujours été très observatrice. J‘ai besoin de sentir, de toucher les objets. »

Detlev Diehm partage aussi ce point de vue. Le tailleur, originaire de Munich, a développé pendant plus de 30 ans un goût bien particulier pour les étoffes. Elles représentent pour lui des expériences sensorielles qu‘il compare volontiers à une autre de ses passions : les grands vins. « Les tissus possèdent, tout comme les vins, une structure, une puissance expressive et une histoire. Leur origine leur donne une âme particulière. Là aussi, on trouve toutes les catégories de produits : des marchandises bon marché aux grands cépages en passant par de véritables pièces de collection. Si les tissus et les vêtements terminés sont pour moi si magiques, c‘est parce que je peux non seulement les sentir sous mes doigts, mais aussi les appréhender avec tous mes autres sens. »

Intérieur de voiture BMW : l‘art de la composition et des contrastes

habitacle bmw, siège cuir, véhicules de luxe, habitacle voiture, voitures de luxe, tissus, tissus pour costume, architecture d’intérieur habitacle bmw, siège cuir, véhicules de luxe, habitacle voiture, voitures de luxe, tissus, tissus pour costume, architecture d’intérieur
Lors de la finition, il est possible d’imprimer, de perforer, de surpiquer ou d’agrémenter de coutures spécifiques le cuir qui est un matériau brut de belle qualité. Dans le cas des tissus destinés aux costumes, des motifs raffinés et des associations d’étoffes élégantes (lin et cachemire par exemple) permettent d’obtenir une belle structure.

Cette expérience joue aussi un rôle prépondérant dans la conception de l‘intérieur BMW. Outre le cuir, matériau principalement utilisé, la BMW Série 8 propose avant tout des matières telles que l‘alcantara, l‘aluminium, le bois Fineline, les plastiques laqués et le carbone. Pour Marc-Dino Meermann, le sentiment de luxe dans l‘habitacle automobile résulte d‘un mélange de qualité perçue et d‘un haut degré de finition. « Du cuir poreux à la finition luxueuse et aux inserts en bois précieux, tout dans le véhicule contribue à faire l‘expérience de l‘élégance. »

Un niveau élevé de raffinement obtenu grâce à l‘ennoblissement maximum des matériaux bruts apporte cette qualité ajoutée. Ainsi, le cuir pleine fleur Merino est foulé jusqu‘à l‘obtention d‘un équilibre idéal entre le confort et un niveau poussé de finition. Bien sûr, cette matière peut être encore davantage travaillée pour un niveau de personnalisation encore plus élevé. « Au moment du finissage, nous pouvons imprimer le cuir, le perforer, le rehausser de surpiqures, le coudre en point sellier ou réaliser un cuir bicolore. »

Des surfaces d‘une grande profondeur

Detlev Diehm indique que, si son métier de maître tailleur le fascine autant, c‘est en raison de ces détails individuels qui permettent de mettre en valeur toute la diversité des tissus. À l‘instar d‘un designer automobile, il contrôle personnellement la forme que prendra le costume final, et ce, dès le premier coup d‘aiguille. Quand il la fait passer sur un tissu aux motifs délicats, il reconnaît immédiatement la qualité de l‘étoffe et les différences de matière. La surface d‘un tissu seersucker léger, à l‘aspect crêpé et aux rayures lisses ou plissées, procure au toucher une impression totalement différente de celle ressentie avec un velours en cachemire finement tissé ou une toile de lin à la solidité élégante.

De loin, certains tissus peuvent paraître unis mais dévoilent, lorsqu‘ils sont observés de plus près, un élégant tissu chiné dont l‘alternance de fils de couleur produit de subtiles variations. Detlev Diehm peut sublimer l‘effet du tissu par l‘ajout de différentes doublures, d‘initiales brodées ou de boutons rehaussés de fils de couleur plus visibles.

Quand les matières donnent le ton

Dans l‘automobile, le luxe ne se définit pas seulement par l‘emploi de matériaux de cette qualité, mais aussi par la place qui leur est assignée, explique Marc-Dino Meermann. « Les voitures de luxe comme la BMW Série 8 se distinguent notamment par une sellerie tout cuir. Les caches des haut-parleurs, les inserts décoratifs, les panneaux des portes, le tableau de bord et les rebords des sièges sont revêtus de cuir véritable. Même les tapis de sol sont équipés d‘un bord en cuir. Le luxe réside aussi dans des détails qui ne sont pas visibles de prime abord. » Le jeu des contrastes et le choix des éléments décoratifs permettent de créer une impression d‘espace très particulière. « On peut largement maîtriser la manière dont le passager va percevoir l‘intérieur BMW. Les tons foncés ou le carbone (➜ Lire aussi : La fibre de carbone pour voiture) créent une atmosphère semblable à celle d‘une tanière, idéale pour une voiture de sport. Dans la BMW Série 8, des coloris comme la garniture Cognac sont combinés à des revêtements décoratifs élégants pour transformer la berline de luxe en un somptueux loft moderne. »

La découverte de nouveaux matériaux

Natural Material Studio, Bonnie HvillumNatural Material Studio, Bonnie Hvillum
Pour Bonnie Hvillum, la recherche de matériaux organiques et durables est l’occasion de s’amuser. Elle travaille actuellement sur un cuir fabriqué à partir d’aiguilles de pin.

Le concept de luxe est par ailleurs en pleine mutation. Plus que jamais, le luxe répond, dans sa forme moderne, au désir de posséder un bien précieux et de prendre le temps de vivre des expériences intenses sans entrer en conflit avec la nature (➜ Lire aussi : Comment BMW préserve l‘environnement). Ce principe va, à l‘avenir, également influencer le choix des matériaux, prédit Marc-Dino Meerman : « Le luxe se transforme de plus en plus face aux aspirations de durabilité des consommateurs et nous souhaitons intégrer ces considérations dans nos designs. À l‘intérieur du véhicule, de nombreux éléments décoratifs traditionnellement perçus comme des gages de qualité vont être amenés à changer. »

Concernant le travail du cuir, BMW Group souligne en outre son engagement durable en adhérant au Leather Working Group, dont l‘objectif est d‘harmoniser, dans le monde entier, les normes environnementales et sociales des chaînes d‘approvisionnement du cuir et de certifier les fabricants, à l‘instar de ce qui a été réalisé pour la BMW iX. Pour ce modèle, le cuir naturel a été tanné en suivant un procédé particulièrement respectueux de l‘environnement utilisant des extraits de feuilles d‘olivier. De plus, BMW Group propose dès maintenant des modèles sans cuir avec des aménagements intérieurs en tissus, en Alcantara ou en Sensatec. Compte tenu de la priorité accordée à la durabilité et à la préservation des ressources naturelles, des recherches sont menées pour concevoir des alternatives au cuir peu gourmandes en matières premières comme le Deserttex, fabriqué en fibres de cactus, ou le Mirum. À la fois durable et entièrement recyclable, cette nouvelle matière élaborée à partir de plantes est développée par Natural Fiber Welding, une startup dans laquelle BMW i Ventures détient des parts depuis 2021.

 

Une vision qui, jour après jour, anime également Bonnie Hvillum. Comme BMW Group, la jeune créatrice danoise diplômée d‘un master en design d‘interaction, fonde ses modèles sur les principes de l‘économie circulaire (➜ Lire aussi : L‘économie circulaire avec BMW). Au programme : réutiliser, recycler, renouveler et repenser. Pour Bonnie Hvillum, le rapport à la nature est essentiel : « Je conçois des expériences utilisateur interactives en adoptant une approche à la fois ludique et visionnaire. Ces expériences sont en même temps l‘occasion de découvrir les ressources offertes par la nature et leur usage créatif. » Des sujets tels que la durabilité (➜ Lire aussi : Dès le début, penser à la fin), la récupération des matériaux, la réduction de l‘usage des ressources ou le recyclage valorisant sont placés au cœur des nouvelles créations, qu‘il s‘agisse de concevoir de nouveaux meubles ou une nouvelle collection de mode. La pensée durable devient réalité.

Entre esthétique et confort : une tension permanente

Marc-Dino Meermann, Bonnie Hvillum et Detlev Diehm sont unanimes : même si les matériaux font partie intégrante de notre quotidien, leur magie n‘opère que si elle allie esthétique et confort. À l‘instar des designers qui ont conçu l‘aménagement intérieur BMW, Detlev Diehm s‘efforce de trouver un équilibre entre une utilisation des matériaux la plus régulière possible et l‘ajout de contrastes. « Je travaille en évitant au maximum de tailler la matière pour ne pas perturber son mouvement. La véritable élégance naît à mi-chemin entre discipline et légèreté. »

Cependant, il devient de plus en plus pressant de nous tourner dès aujourd‘hui vers l‘avenir et de nous adapter à l‘usage de nouveaux matériaux fascinants. Il y a fort à parier que, s‘il fallait décrire le luxe, le confort ou un siège agréable personne n‘évoquerait des aiguilles de pin. Et c‘est exactement ce que Bonnie Hvillum a décidé de changer. Sa passion pour les matériaux naturels francs et bruts a conduit l‘ingénieuse Danoise à développer elle-même des vêtements fabriqués à partir d‘extraits d‘algues ou encore un nouveau type de mousse à la cire d‘abeille. « Mes recherches portent actuellement sur un cuir bio fabriqué à base d‘aiguilles de pin. Bien que leurs fibres soient très résistantes, elles ne sont pas encore utilisées. Je suis toutefois convaincue qu‘elles ont un grand potentiel et qu‘elles peuvent être valorisées de très nombreuses manières. »

Pour le designer automobile, la chercheuse en matériaux et le maître tailleur, les matériaux de fabrication ne représentent donc pas seulement une occupation quotidienne, mais aussi la matière dont sont faits leurs rêves. En les enrichissant avec leurs idées, ils comptent bien les modeler pour les rendre, à l‘avenir, encore plus passionnants. Le luxe se définit également de cette manière.

habitacle bmw, siège cuir, véhicules de luxe, habitacle voiture, voitures de luxe, architecture d’intérieur habitacle bmw, siège cuir, véhicules de luxe, habitacle voiture, voitures de luxe, architecture d’intérieur

Auteure : Markus Löblein ; Art : Verena Aichinger, Madita O'Sullivan ; Photos : Felix Brandl, Jens Utzt